Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 23:59

kndle-inconvenients.jpg

 

 

Ça faisait un moment car tout roulait. Je pensais m'être complètement faite aux e-books, être totalement à l'aise avec mon Kindle, comme si le support était véritablement transparent. J'ai d'ailleurs lu récemment Game of Thrones 3 sans aucun désagrément, mais suite à ma récente lecture de Confessions d'une fanatique des langues (VO édition Penguin), je constate qu'il y a quand même des inconvénients liés à certains e-books intégrant des illustrations. Ce n'était, en tout cas ici, pas encore tout à fait au point...       

 

Il y a en fait un petit problème de mise en page avec les illustrations insérées. J'imagine que c'est transparent en version papier, mais version e-book, il n'y a pas de véritable délimitation, la page étant définie par la taille de police sélectionnée, du coup, souvent on a du mal à se rendre compte si l'image illustre le texte précédent ou le suivant.

 

Le pire c'est quand ça n'illustre ni l'un ni l'autre, et que les images sont simplement des illustrations de la thématique abordée. Ça doit occuper une page ou deux dans le livre papier, mais c'est assez déstabilisant au départ dans la version e-book car ça s'affiche à la suite d'un paragraphe comme si ça en découlait logiquement, et du coup, ça coupe le rythme de lecture quand on se rend compte qu'il n'y a aucun rapport entre les deux... On lit sur un sujet, intervient cette illustration qu'on croit liée à ce qu'on vient de lire, on se demande le rapport, puis brutalement, alors qu'on attend un développement sur cette illustration, on se rend compte qu'on reparle de ce qu'on avait laissé en plan, une ou deux "pages" auparavant...

 

Par ailleurs, dans cet e-book, il n'y a pas de délimitation entre les sous-parties d'un chapitre, pas de sauts de ligne, c'est comme si tout était mis en vrac à la queue leu leu en fait. Pas très esthétique, ni pratique. Je ne suis pas sûre que le changement de police améliore la présentation.

 

 

 

J'en profite pour laisser un lien ici vers un autre e-book, Trip of the Tongue, du même auteur, et qui a été source de désagrément également pour la simple raison que le moteur de recherche Kindle manque de précision et quand on rentre le nom d'un auteur, il n'affiche pas forcément tous ses ouvrages en premières pages mais en huitième parfois, suivant les occurrences trouvées à partir du nom et du prénom. Celles-ci peuvent du coup concerner les titres d'un autre auteur et c'est ceux-là qui sont mis en avant...

Résultat, je me suis trompée de livre, croyant que l'auteur n'en avait écrit qu'un...

 

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans KINDLE - PROS & CONS
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 21:23

Me voilà déjà à 23% du récit, toujours d'après Kindle qui refuse de m'afficher les pages (où alors je n'ai pas trouvé la fonction...).

Peu importe, près de deux mois après ma première lecture version électronique, je constate que je m'y suis quasi complètement faite et que je ne ressens pas les perturbations de la première lecture.

 

 

- 23%, ça me parle maintenant. En fait, par une méthode de conversion simple, je sais que "emplacement 1734 sur 7074 (soit 23% du ebook)" équivaut à peu près à "173 pages lues sur 707".

- je me sens complètement à l'aise avec ma liseuse maintenant. Clac clac (et encore, ça ne fait pas de bruit), je tourne les pages, j'e-bookine au lit, dans le métro, dans les cafés, partout, c'est nickel!

- j'apprécie d'autant plus le fait de lire dans ce format que ces dernières semaines, ça commençait à être panique à bord avec tous mes emprunts bib' que je n'arrivais plus à caser nulle part. Avec les liseuses, tous ces tracas disparaissent, ce qui garantit une réelle sérénité de l'esprit.

- de plus, pas besoin de se poser la question de "où trouver un truc pour marquer la page?" (car bien sûr j'ai des marque-pages aussi bien rangés que mes livres...), la liseuse mémorise automatiquement la dernière page lue.

 

 

Ouioui vraiment, je le ressens, j'ai fait des progrès d'adaptation au Kindle. Je ne ressens plus le besoin de feuilleter par exemple (est-ce dû à ce roman dans lequel j'avance en toute confiance, sans ruminer sur le nombre de pages qu'il me reste avant la fin? Je ne saurais dire...).

En plus, maintenant que j'ai ma méthode de conversion en pages, si je veux vraiment avoir une idée du nombre de "pages" entre deux chapitres par exemple, il me suffit de me déplacer de l'un à l'autre via le lien "aller à...", regarder à quels emplacements ils se trouvent, et hop, je suis fixée!

 

Non, pour cette fois-ci, rien à redire. Mais bon, je n'en suis qu'à 23%, les choses peuvent évoluer d'ici les 100%, et surtout, je m'étais bien dopée au livre papier juste avant, donc pas de manque ressenti.

 

 

La suite au 20 mars, date de publication des billets pour cette LC. 

 

 

EDIT 29/05/12 Suite de l'expérience Kindle avec le tome 3 version e-book de cette série.

EDIT 31/07/12 Suite et "fin" de l'expérience Kindle avec le tome 4 version e-book de cette série.

 

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans KINDLE - PROS & CONS
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 15:07

dernier-des-optimistes.jpg 

 

 

LE DERNIER DES OPTIMISTES

 

Encore une occasion de tester les fonctionnalités de mon Kindle avec ce court récit de Jean-Philippe Touzeau, reçu par mail en version pdf. Il m'a suffit de quelques clics pour le transférer sur ma liseuse, converti au format Kindle. J'ai, depuis, testé le principe avec d'autres documents personnels, dont certains au format Word, et ça marche! Encore un point pour Kindle donc!

 

Quid de ce récit, pour en revenir à l'objet de ce billet? 

Agréablement surprise car il est bien écrit, l'écriture est simple mais efficace, avec un bon rythme. 

J'ai été assez bluffée par la construction habile du récit dans lequel on embarque facilement et qui surprend par les détours pris, en ménageant le suspense. Je ne m'attendais pas du tout à cette histoire, le prologue m'a happée de suite, j'ai été moins fan des deux chapitres suivants, mais c'est à la lumière de l'épilogue (et du prologue) que j'ai trouvé ça bien mené vraiment.

C'est, pour situer, une sorte de fable moderne. J'ai bien aimé ce côté court et efficace, qui va à l'essentiel tout en absorbant le lecteur le temps du récit.

 

Quant au propos, il est intéressant, avec cette vision de notre planète sous l'emprise de la folie et de la bêtise des hommes, condensé et résumé pertinent des maux actuels de nos sociétés et de leurs dérives qui nous mènent clairement droit dans le mur, et l'inévitable morale de la fable, plus optimiste (mais je ne spoile rien, le titre en dit assez ).

Le fait que le monde aille mal est une réalité. On pourrait sombrer dans le pessimisme, mais l'auteur, tout comme Dieu qui a cru en l'humanité en lui envoyant le déluge (un 'tit nettoyage s'imposait quand même), préfère garder l'espoir dans la faculté de l'Homme à se réveiller de sa torpeur, et à réagir, car tout n'est peut-être pas perdu. 

 

Je n'ai pas trop adhéré au côté un peu donneur de leçons, trop idéaliste et simpliste du "tout pourrait se régler si on s'aimait un peu" mais j'ai bien aimé la place donnée à la créativité, don inestimable que l'homme devrait s'employer à cultiver.

En même temps, c'est un récit court, il n'y a pas vraiment de place pour s'épancher sur une myriade d'idées, il faut savoir les doser et les condenser, aller à l'essentiel tout en étayant ses arguments, suivre une ligne directrice simple, ce qui peut justement faire ressortir le côté simpliste, du coup je trouve que c'est quand même réussi.

 

 

Récit intelligemment mené d'un auteur que je vois bien écrire des romans plus longs.

 

En attendant, son blog, Révolution personnelle, qui ne manque pas d'optimisme !

 

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans KINDLE - PROS & CONS
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 12:59

Du retard pour l'annonce de mes lectures en cours, j'en suis déjà à 51% du récit!

51%, c'est ce dont m'informe Kindle, ma version électronique n'affiche pas les pages, du moins sur cette liseuse, et c'est bien dommage. En même temps, on finit par s'y faire.

 

Je me rends mieux compte maintenant des avantages et inconvénients des e-books, les inconvénients étant surtout liés aux habitudes et réflexes associés à la lecture des romans papier => avoir une idée de l'avancée autrement qu'en terme de pourcentage, visualiser ce qui reste à lire, à travers l'épaisseur des pages, pouvoir revenir en arrière après coup pour relire un passage, certes, c'est faisable avec un e-book, si on a pensé à mettre un signet, autrement, revenir au chapitre untel ou retrouver le passage qui parlait de tel événement est bien plus simple avec un livre dont on peut feuilleter les pages rapidement pour retrouver ledit passage ou chapitre.

 

Voilà, autrement, c'est toujours aussi cool d'avoir un Kindle malgré tout, et d'un pratique! Je note tout de même quelques erreurs de frappe, de ponctuation et de sauts de lignes dans ma version e-book, que je ne retrouve pas dans mon roman papier (car oui, je l'ai! Au début je pensais lire uniquement la version papier, mais depuis que j'ai le Kindle, j'alterne entre les deux, suivant le lieu où je me trouve).

 

Bon, et sinon, quid de l'histoire en elle-même? Je me délecte, j'ai retrouvé le Dumas de Vingt ans après, je trouve certaines répliques excellentes, d'Artagnan toujours aussi railleur, c'est vraiment différent des Trois mousquetaires, et puis l'Histoire, aaah quel plaisir ce plongeon dans ses grandes lignes, surtout quand il s'agit de l'époque de Louis XIV!

 

La suite au 05 février, date de publication des billets pour cette LC. 

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans KINDLE - PROS & CONS
commenter cet article
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 00:15

Hé oui, j'ai cédé...

Après avoir joujouté avec quelques heures, voici mes impressions:

 

J'adooooore!

Quatre ebooks téléchargés déjà, des envies de relecture qui datent, dont La peau de chagrin de Balzac et The Picture of Dorian Gray d'Oscar Wilde, et côté nouvelles lectures, Three Men In a Boat de Jerome K. Jerome et Le Vicomte de Bragelonne de Dumas.

 

Des classiques, pour l'instant, gratuité oblige, mais vu mon intérêt pour la VO, il n'est pas impossible que je pioche là occasionnellement côté romans contemporains.

 

Quid du temps pour lire tout ça (en plus des emprunts bib' et PAL existante et future)?

Ben comme d'hab', sauf qu'au lieu de voir les livres s'entasser physiquement chez moi, ils s'entasseront dans Kindle, un petit côté satisfaisant, rapport au gain de place. Cela dit, comme je ne vois pas l'utilité de télécharger plus que je ne peux lire, je pense que ce ne sera pas avant un certain moment que je retéléchargerai d'autres ebooks.

 

Les petits trucs cools:

Le format, idéal, une navigation aisée, les dictionnaires intégrés, les signets, la possibilité de souligner et d'annoter les passages, j'en passe pour finir avec le choix de la police de caractères, très pratique car j'ai maintes fois été découragée par la lecture de certains livres dont l'édition privilégiait les petits caractères à s'en abîmer l'oeil, et pour ceux-là, je pense que je n'hésiterai pas à opter pour la version ebook.

 

Le côté pas pratique:

- le clavier, mais je préfère ça au tactile, et puis ça se compense par le fait qu'on peut tout gérer depuis la boutique Kindle en ligne, et comme on ne recherche pas non plus la disponibilité d'un livre toutes les 5 minutes, ça va.

- l'absence de numérotation des pages, impossible de savoir à quelle page on est et ce qu'il reste à lire, c'est assez perturbant (pour moi du moins) - ou je n'ai pas encore trouvé la fonction - par contre, il y a un autre système de repérage mais je le ne trouve pas très parlant.

 

Pas encore de lecture concrète d'ebooks, j'ai trop de livres de bib' pour pouvoir profiter du Kindle là maintenant tout de suite, mais je peux dire qu'après avoir manipulé le Kindle pendant 2 heures, j'ai eu une grande grande satisfaction de pouvoir tenir un livre papier dans les mains, retrouver une page gauche et une page droite, tourner les pages, pouvoir feuilleter le livre, avoir une vue d'ensemble, sur la couverture, sur l'épaisseur du livre, non, rien ne remplacera le plaisir du livre papier, du moins chez soi, dans son lit, avant de dormir.

 

Mais je reviendrai là-dessus quand j'aurai lu mon premier ebook.

 

En attendant, hommage aux irréductibles lecteurs avec BOOK:

 

 

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans KINDLE - PROS & CONS
commenter cet article

LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier