Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 15:58



D'UN PAYS L'AUTRE


Présentation de l'éditeur
"Partir, ce n'est pas quitter. D'un pays l'autre révèle le destin de trois femmes décidées à émigrer pour réaliser leur rêve. Partir, c'est poursuivre sa voie et accomplir sa destinée quelle que soit l'adversité. Trois profils de femme : la femme mère qui rêve d'obtenir l'amour de son fils - la femme amante qui souhaite atteindre l'amour absolu - la femme cérébrale qui rêve de concrétiser sa passion créatrice.
Trois profils de femme, mais, peut-être, au bout du compte la femme dans son entièreté.

Dans un style original, sobre et distant, l'auteur va à l'essentiel. Elle nous donne sans commentaire à voir et à ressentir la vie de ses personnages qui se croisent et s'éclairent par reflet. On garde, après lecture, le sentiment de mieux les connaître et leur présence est pérenne. Aussi, le lecteur, à travers les émotions intenses et la sensibilité accrue des personnages, a-t-il lui-même l'impression de changer, pour un temps, de pays."



Voilà un roman qui ne se serait peut-être pas intégrer sournoisement dans ma PAL sans l'interview exclusive de l'auteure, Valy-Christine Océany, par Géraldine (la fameuse) - un article qui révèle une femme dont le parcours et la philosophie de vie m'ont donné envie de plonger le nez dans ses écrits!

Parcours et philosophie de vie qui se reflètent dans l'histoire de ces trois Roumaines aux profils différents, parties de leur pays pour la France après la révolution roumaine de 1989, et à travers lesquelles l'auteure soulèvent des réflexions à dimension universelle sur le départ, la quête et la réalisation de soi, l'accomplissement des rêves personnels.
Prendre son destin en main et oser être soi, avancer, quelles que soient les épreuves, c'est vivre, et non plus juste exister.

J'ai beaucoup aimé cette métaphore de la porte:
"Pour sortir ou pour entrer, quelle importance? L'important c'est de franchir le seuil."

Ce qui m'a étonné dans ce roman, c'est qu'on n'est pas vraiment dans le roman d'action qui s'annonce d'emblée palpitant, on est beaucoup dans l'introspection de par le thème, et pourtant, le récit a beaucoup d'allant et ne manque pas de rythme. J'ai suivi sans soupirer  et avec intérêt les destins croisés de ces femmes à un tournant décisif de leur vie, tranches de vie marquées par les frustrations, les tourments, les questionnements liés à leur place dans la société, celle d'où elles viennent, mais également celle qu'elles ont adoptée, et ce voyage géographique "d'un pays l'autre" les mène en fin de compte à un véritable voyage intérieur initiatique qui va les révéler à elles-mêmes.

On a affaire à toute une panoplie de personnages vrais, réalistes, ni tout blanc, ni tout noir, ni totalement bons, ni totalement mauvais, c'est ce qui m'a plu aussi dans ce roman, l'absence apparente de parti pris. Ce sont des personnages que l'on reconnaît facilement ou auxquels on peut s'identifier sans avoir eu forcément la même expérience, avec leurs défauts, leurs qualités, leurs rêves, leurs espoirs, leurs doutes, des êtres un peu perdus dans leur solitude, souvent incompris par leur entourage, ballotés par les épreuves de la vie.

L'auteure ne s'attarde pas sur une description exhaustive de la Roumanie avant et après la révolution, mais on sent à travers l'histoire de ces trois femmes les terribles épreuves traversées par tout un peuple et la réalité de leur vie.
"Le marasme du communisme et les abus commis étaient des sujets mal connus pour eux [les Occidentaux]."
Et c'est bien vrai - en ce qui me concerne en tout cas.

En revanche, elle décrit avec cette même impartialité, distance, les difficultés d'adaptation et d'intégration des émigrés roumains, sans chercher à en maquiller la réalité parfois pas forcément reluisante. J'étais assez surprise par contre par cette solidarité roumaine manifeste qui semble tendre à protéger l'autre quels que soient ses actes ou son comportement (je pense, entre autres, à l'attitude de Violeta envers Oana que personnellement j'aurais massacrée ).

J'ai par ailleurs beaucoup aimé cette analyse de Violeta sur notre société:
"Je suis consternée de remarquer qu'une démocratie est capable de se transformer d'une manière imperceptible, en dictature. La seule différence: la dictature enlève les moyens pour obliger les gens à se soumettre, la démocratie donne les moyens pour obliger les gens à se soumettre. Mais les deux veulent dominer et contrôler l'être humain. Le tenir dans un état d'infantilité."
Très très vrai!!!

Je parlais de réalisme jusqu'à présent dans la façon dont l'auteure abordait son récit, mais il y a aussi des moments conte de fées qui m'ont fait froncer des sourcils dans certains dénouements qui m'ont paru assez improbables, ce que j'appelle dans mon jargon des facilités d'auteur (les épisodes avec André et sa mère, notamment), mais après tout, la vie a ses surprises aussi et le merveilleux peut bien en faire partie. Ce sont d'ailleurs les épisodes qui m'ont le plus amusée et j'étais particulièrement attachée au personnage de Corina et à son histoire.


J'ai été agréablement surprise par ce roman dont je ne savais pas trop à quoi m'attendre, l'auteure prend visiblement beaucoup de plaisir à écrire, et son style simple, direct et spontané qui s'adresse à vous sans ambages ne manque pas de charme.

A noter que ce roman a été sélectionné comme "Coup de coeur" dans la catégorie "Premiers romans 2008" par les bibliothécaires de Paris.


L'auteure
Valentina Ciobanu, alias Valy-Christine Océany, est née en 1958 à Lugoj, en Roumanie. Elle a déjà exprimé sa passion pour l'écriture en fréquentant le cénacle littéraire de sa ville natale. Par la suite, elle a travaillé pendant six ans dans une librairie de Bucarest. À Orléans depuis 1991, elle est, dans un premier temps, interprète auprès de la mairie d'Orléans et traduit parallèlement des journaux et un roman. Aujourd'hui, toujours Orléanaise, elle occupe un poste de secrétariat, poursuit des études en psychologie et s'adonne à l'écriture, sa passion.



A découvrir également, le blog de l'auteure.

Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans ROMANS DIVERS
commenter cet article

commentaires

valy christine 24/03/2009 08:29

Bonjour A_girl_from_earth,Est-ce que vous avez reussi à vous procurer le livre ? Sinon, je me ferais un plaisir de vous l'envoyer dédicacé,amicalement, Valentina

A_girl_from_earth 24/03/2009 20:41


Bonjour Valentina!
Oui ça y est il est dans ma PAL! Je m'y plonge prochainement, j'ai encore trois livres au programme avant, dont celui traduit par Laure Hinckel.
J'espère que les personnages qui vous accompagnent actuellement vont bien!
Amicalement


valy christine 20/02/2009 17:20

 Tout a commencé avec l'interview de Géraldine,qui a rendu curieuse A_girl_from_earth et est devenue ma lectrice, voila Pierre-Louis aussi, dont je connais qu’au travers de son blog et ses contes magnifiques, oui, je suis contente que mon livre trouve ses lecteurs, lecteurs qui de surcroît, aiment mon livre, oui, j’avoue être ravie. Dire le contraire serait une fausse modestie.Une autre chose ; tous ces avis m’aident à continuer d’écrire, je ne vous dis pas combien de fois je doute de ce que je fais, ce que j’écris, combien de fois je suis envahie par l’incertitude et par le découragement. Merci à vous.
 

 

A_girl_from_earth 21/02/2009 00:48


Vraiment tant mieux et heureusement que nos avis de lecteurs vous encouragent à continuer!
Il faut croire que votre univers m'a séduite car ça y est, Quelque part en Roumanie intégrera ma bibliothèque personnelle en mars! J'ai assez hâte de découvrir ça!


Pierre-louis 20/02/2009 12:22

Je viens de finir de lire le roman "D'un pays l'autre"   C'est un très bon livre que je prendrai plaisir à relire, tant il y a
de sentiments évoqués et de destins mélés. (j'ai adoré le portrait de Mr Soumis)Très beau livre. Bravo à l'auteure !

A_girl_from_earth 21/02/2009 00:28


Ravie de voir que ce roman trouve ses lecteurs!
Merci pour ce témoignage!


Géraldine 17/02/2009 18:34

Euh, qu'est-ce qu'il a dit Pennac ?

A_girl_from_earth 17/02/2009 23:17


Il a défini les droits imprescriptibles du lecteur dans son livre Comme un
roman (à lire!  ).
Je crois que tu peux retrouver ces droits en tapant sur google, je n'en avais recopié que quelques-uns en exemple dans mon commentaire en lien.


valy christine 17/02/2009 17:47

Si vous voulez savoir un peu plus sur Quelque part en Roumanie, qui illustre bien la période de dictature,les nouvelles se situent entre les deux époques, avant et tout de suite après la révolution, voici un lien avec des impressions toutes fraîches.http://clopinclopan.over-blog.com/article-27966255.htmlbonne soirée,V.

A_girl_from_earth 17/02/2009 18:26


Merci pour ce lien! Ca me conforte dans l'idée que ce recueil doit être très instructif et répondra à mes attentes.
Bonne soirée également!


Géraldine 17/02/2009 14:10

Ouaich... La morale dans tout cela, c'est qu'il aurait peut-être mieux valu que je fasse, comme nombre de journaliste, semblant d'avoir lu les livres. Il est tellement facile de faire croire qu'on a lu un livre, entre les résumé sur les sites marchands, les billets sur les blogs...Si Cormier revient sur ces pages, je voudrais qu'elle sache qu'en ce moment, étant jury du prix des lecteur poche 2009, je n'ai pas vraiment le choix de mes lectures. Et que, si sur mon blog elle avait lu sur la droite AVC et suite, elle aurait compris que je n'ai pas tant de temps pour lire que ça et cela m'aurait évitée de me sentir blessée un fois de plus. Mais bon,, passons à autre chose, le salon du livre, t'as recu mon comm ?

A_girl_from_earth 17/02/2009 18:03


Vi nan pas d'accord - si t'as pas lu pour x ou y raison c'est ton droit de lectrice après tout (cf Pennac ) et tu n'as pas
à le justifier.
Personnellement je trouve ça bien de t'intéresser à des auteurs que tu n'as pas forcément lus. On peut s'intéresser et avoir envie de connaître un auteur en tant qu'être humain avant tout, pour son
parcours, son histoire, sa façon de voir les choses, une phrase qu'il a dite, un de ses titres, et puis le lire plus tard éventuellement. Ton interview ne portait pas sur un roman précisément mais
sur un auteur et une thématique.
Ce qui aurait été malhonnête c'était de faire la promo d'un livre que tu n'aurais pas lu en disant que c'est vachement bien et qu'il faut le lire - et tu vois, tu n'as pas eu besoin de faire ça
pour me donner envie de lire Valentina!
Tu as même eu l'honnêteté de dire que tu ne l'as pas lu, après on est d'accord avec le procédé ou pas, ça c'est une autre histoire, mais sur cette planète, on ne voit pas tous les choses de la même
façon, c'est comme ça, c'est la planète Terre.
Ne te fais donc pas de bile pour ça, ton travail a été très apprécié, même pas Cormier d'après ce que j'ai compris des différents échanges ci-dessus.
(sinon vi, bien reçu le comm' salon du livre )


valy christine 17/02/2009 09:11

@ Géraldine - réponse au message laissé sur mon blog :Merci Géraldine,oui c’est un très beau billet et je me sens honorée au nom de mon livre.Concernant Cormier, c’est une amie, fan de mes livres et de mon style d’écriture. Je lui ai envoyé le lien de l’interview par messagerie privé n’ayant pas de blog. Elle a apprécié votre interview et la construction autour du sujet « partir » mais choquée tout de même par votre sincérité (que moi j’ai apprécié), elle a tenu l’exprimer.amitié, Valentina

A_girl_from_earth 17/02/2009 13:22


Voilà qui éclaircit tout! Vive la liberté d'expression, je trouve ça très intéressant ces prises de position différentes!
En tout cas, je suis ravie que mon commentaire vous ait fait plaisir, Valentina. Je vais très certainement enchaîner avec Quelque part en Roumanie prochainement, car même si je ne suis pas
très "nouvelles", lire sur la période que vous semblez illustrer dans ce recueil fera du bien à ma culture générale!
Amitiés


Géraldine 17/02/2009 00:08

Eu au fait, (t'as vu, maintenant, je fais comme toi, je mets plein de messages en suivant car je clique toujours sur publier et me dis "merdre, j'ai pas tout dit.As tu mis un comm sur le blog de Valy avec le lien de ton billet. Je suis sûre qu'elle en serait très heureuse et te rendrait l'assenceur en te faisant apparaitre dans un de ces billets !Je te le redonne au cas où http://valychristineoceany.unblog.fr/A y'est, dernier message de ce soir.Bonne nuit !Géraldine

A_girl_from_earth 17/02/2009 13:15


Oui oui j'ai prévenu Valy qui m'a tout de suite répondue en suivant.
Comme elle a exprimé le souhait d'avoir l'avis de ses lecteurs, pour le coup là je n'ai pas hésité.


Géraldine 17/02/2009 00:04

Du coup, dans ma colère contre Cormier, j'ai oublié de te dire que dans l'interview de Vali, j'ai ajouté un lien vers ce billet.Comme ça les lecteurs de l'interview auront direct un avis sur le livre extérieur  à l'auteure et l'intervieweuse qui n'a pas lu les livres !

A_girl_from_earth 17/02/2009 13:13


Super! Je pourrais presque faire ton assistante intervieweuse en te fournissant les fiches de lecture des livres des
invités que tu n'as pas lus - sauf que là on fonctionnerait à l'envers puisque l'interview aura été publiée avant!


Géraldine 16/02/2009 23:57

C'est vrai que cela donne envie de lire ces livres.Mais ce qui est dommage, c'est que je ne peux cliquer sur Cormier pour répondre à son "agression" qui n'a rien compris à ma méthode d'interview pour lesquelles je prends toujours un colonne vertébrale... J'ai aussi eu l'honnêteté de d'écrire que je n'avais pas eu l'occasion ni le temps de lire les livres de valentina. Qui est il pour me juger et de la manière dont je dispose de mon temps  ? Valentina est venue vers moi, en me disant qu'elle était auteur. Le perche était tendue pour que je lui propose une interview qu'elle a accepter avec plaisir. le but de l'interview comme tu le dis n'étais pas de parler précisement d'un livre mais de mettre en avant une auteure méconnue. Et cette interview est l'article de mon blog qui a été le plus lu ces 30 derniers jours. Donc je pense avoir plus rendu service à Valy en l'interviewant qu'en lisant toute seule dans mon coin son livre.Bref, ce monsieur n'a pas compris du tout ma démarche et m'a blessée dans son jugement un peu trop rapide. Tu peux lui transmettre ce commentaire, tout ou en partie, je te laisse juge !

A_girl_from_earth 17/02/2009 13:10


Hello Géraldine
Je n'ai pas l'adresse email de cette personne mais elle te contactera peut-être si elle revient par ici.
Je pense qu'il a dû y avoir un malentendu dans l'interprétation de l'intention du message même si je comprends que ça ait pu t'énerver (je m'y attendais ).
J'y ai vu surtout le souhait ardent d'une amie de l'auteure pour que cette dernière soit lue et elle a exprimé sa déception par rapport au fait que l'intervieweuse ait mis la charrue avant les
boeufs si je puis dire, position que je comprends quelque part car on reproche souvent aux animateurs TV d'interviewer leurs invités sans avoir lu leurs livres (bon ils ont des fiches lol), mais
bon, l'intérêt d'une interview est d'être efficace en attirant l'attention du public sur l'interviewé, ce qui est le cas de la tienne puisqu'elle m'a incitée à lire Valentina (et dieu sait si j'ai
une PAL qui ne me permet pas vraiment ce genre d'écart ).


cormier 16/02/2009 20:45

Bravo pour la critique d' A girl from earth .Je trouve son analyse très elaborée et juste, mais surtout le conseil le + précieux : lisez les ouvrages de Valentina ....

A_girl_from_earth 16/02/2009 22:12


Merci pour ces mots bien sympathiques! Ca me fait toujours bizarre ces appréciations sur une "critique" parce que c'est très facile pour un lecteur d'aimer ou de ne pas aimer un livre, et de le
dire.
Le travail d'un écrivain est autrement plus laborieux et méritoire, aussi si mon commentaire peut donner envie de découvrir ce roman, tant mieux!


cormier 16/02/2009 19:58

lectrice de l'auteure, je trouve dommage que l'interview n'est portée que sur une phrase : certes il y a de quoi philosopher ...mais que cette personne n'est  pas pris le temps de lire les ouvrages.Je suis certes privilégiée car connaissant l'auteure , j'ai pu découvrir son troisième roman (mon préféré ! ) qui hélas n'a pas encore pu être édité . Je pourrais vous parler de ce livre ,mais je souhaite garder le "suspence" de la découverte...

A_girl_from_earth 16/02/2009 22:02


C'est vrai que c'est une démarche assez inhabituelle mais l'interview de Géraldine aura au moins eu le mérite de me donner envie de découvrir les romans de l'auteure. La phrase qu'elle a choisie
pour élaborer ses questions a l'avantage de parler à un large public, en tout cas, cette thématique m'a tout de suite interpelée!
J'espère que ce troisième roman trouvera rapidement un éditeur, que l'on puisse tous en profiter!


LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier