Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 14:04



PAROLES D'ILLETTRISME


Neuf auteurs de bande dessinée retranscrivent ici huit témoignages de personnes illettrées.

Dans la collection "Paroles de...", j'avais adoré Paroles de sourds que j'avais trouvé particulièrement riche en humour et en émotions diverses, et plein d'enseignements sur la culture sourde.

Mon enthousiasme n'a pas suivi ici dans la mesure où je m'attendais peut-être plus à ce que les témoignages se focalisent davantage sur les réalités des conditions d'apprentissage pendant l'âge adulte, les différentes associations impliquées, les structures de formation, je m'attendais également plus à des témoignages de gens qui s'en sont sortis malgré un départ difficile dans la vie, avec un aperçu des moyens grâce auxquels ils s'en sont sortis, plutôt qu'à une galerie de souvenirs d'enfance pauvre et difficile qui expliquent les situations d'illettrisme.
Du coup, cette BD collective était très triste, assez sombre, il n'y a pas vraiment de messages d'espoir qui en ressort, c'était limite déprimant.


Dans la préface, Anne Vinérier, responsable de l'association FARLcI (Formation des Acteurs et Recherche dans la Lutte contre l'Illettrisme), nous explique toutefois qu'illettrisme et pauvreté vont de paire, d'où ce parti pris probablement de mettre en avant ici l'origine du mal qui doit être combattu à sa source pour prévenir ces situations d'illettrisme.
"Histoires singulières qui, reliées les unes aux autres, permettent de comprendre comment "se fabriquent" des situations d'illettrisme. [...]
[...] difficultés d'origine familiale, scolaire, sociale... où sont en cause des institutions qui n'ont pas su aller au bout de leurs missions respectives et qui ont provoqué chez ces personnes des rejets et des humiliations qui restent profondément ancrés dans leur psychisme. [...]
Des visages qui invitent chacun de nous à ne pas nous tromper de débat: illettrisme et pauvreté sont indissociables. C'est sur le terrain de la lutte contre la pauvreté qu'il faut agir pour faire reculer l'illettrisme."


Malgré une lecture plutôt minante dans son ensemble, je dois admettre que les dessins sont superbes, les histoires magnifiquement transcrites, j'ai beaucoup aimé celle de Zahia (mais quelle triste fin...) et apprécié celle d'Amar pour son humour tellement bienvenu dans ce contexte!


A collaboré à ce projet, l'asso BD Boum, dont le but est de "promouvoir, soutenir et favoriser toutes initiatives d'ordre social, culturel et/ou récréatif en faveur de la bande dessinée."

Leur site : http://www.bdboum.com/


Egalement commenté par Keisha qui le recommande chaudement!

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
<br /> <br />  Tu dis : "je m'attendais également plus à des témoignages de gens qui s'en sont sortis malgré un départ difficile dans la vie, avec un aperçu des moyens grâce auxquels ils s'en sont sortis,<br /> plutôt qu'à une galerie de souvenirs d'enfance pauvre et difficile qui expliquent les situations d'illettrisme." Le problème, c'est que les témoignages des gens qui s'en sortent ne sont pas<br /> forcément représentatifs. Peut-être que le but de cette BD est de dresser un état des lieux, même s'il est désenchanté, afin de faire réagir les gens et, éventuellement, de changer les choses.<br /> <br /> <br /> Alorsk, tu n'as pas accroché avec le "coeur cousu" ? Peut-être qu'en réessayant plus tard, il te plaira. Je crois avoir lu un ou deux avis mitigés dans la blogosphère, tous les autres semblent<br /> avoir adoré.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Oui, j'ai réalisé en lisant la préface que c'était précisément là le but de cette BD, mais ce qui m'a surtout dérangée, c'est qu'en se focalisant quasi exclusivement sur la source des situations<br /> d'illettrisme, soit principalement la pauvreté, j'avais l'impression que la thématique de l'illettrisme était noyée parmi d'autres, les conséquences de la pauvreté et des enfances difficiles étant,<br /> hélas, nombreuses. Le propos m'a du coup semblé un peu dévié.<br /> <br /> Pour Coeur cousu, oui, je réessaierai peut-être plus tard, mais c'est vraiment loin d'être une urgence , les<br /> quelques pages que j'en ai lues ne m'ayant vraiment pas convaincue que je passais à côté de quelque chose si je n'allais pas au bout de ma lecture. Je suis assez curieuse de lire ces avis mitigés,<br /> si tu te souviens de leur provenance...:)<br /> <br /> <br />
Y
<br /> Salut à toi.<br /> <br /> J'attends les notes pour tes chroniques de septembre avant le 29 au soir, pour pouvoir préparer le top bd des blogueurs de ce mois.<br /> <br /> A bientôt ^^<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Hello,<br /> Je t'envoie ça de suite!<br /> A bientôt!<br /> <br /> <br />
T
<br /> J'ai bcp aimé Paroles de sourds également (il est d'ailleurs largement repris dans la communauté sourde).<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Oui, c'est ce que j'ai cru comprendre. Très très bon ouvrage, en effet, véritablement tout public!<br /> <br /> <br />
M
Ah ça a l'air super ! Je garde cette idée pour des cadeaux de BD que je vais bientôt faire... 
Répondre
A
<br /> Très bonne idée de cadeau! Bon ce n'est juste pas une lecture qui rend guilleret, autant prévenir.;)<br /> <br /> <br />
C
Je le note parce que c'est un sujet qui me touche.
Répondre
A
<br /> Tu fais bien. C'est un sujet auquel il faut sensibiliser les gens justement et cette BD collective a essayé d'oeuvrer dans ce sens.<br /> <br /> <br />
K
Géraldine a écrit récemment un superbe billet sur ce livre, qui l'a vraiment inspirée...
Répondre
A
<br /> Oui, j'ai vu. C'est intrigant tout de même cet ensorcellement général. Je ne suis encore tombée sur aucun avis désenchanté, c'est pourquoi je lui redonnerai probablement sa chance une autre<br /> (lointaine) fois.<br /> <br /> <br />
K
Merci!Je vois que tu as abandonné Le coeur cousu, livre que je ne me suis jamais décidée à emprunter malgré les avis enthousiastes. Une sorte d'instinct comme quoi je n'aimerais pas. Idiot, non? Et en plus on a souvent le même ressenti sur les bouquins, cela se confirme.Sauf pour Le temps où nous chantions...
Répondre
A
<br /> J'ai eu cette petite intuition aussi pour Coeur cousu (en fait rien que le titre) mais bon, avis enthousiastes+ne nous fions pas aux apparences et j'ai tenté quand même, et conclu au bout<br /> de 3 pages+feuilletages plus loin, que ce n'était pas pour moi. Ma bibliothécaire a été très déçue que je rende le livre sans être allée plus loin. Elle a même insisté pour que je le reprenne en<br /> disant qu'on met un peu de temps pour rentrer dedans et que c'était une pure merveille, mais j'ai invoqué ma PAL.<br /> Tente-le quand même à l'occasion, ça se trouve ça te fera l'effet Richard Powers. Je réessaierai quand même une autre<br /> fois (plus tard plus tard), pour être sûre de ne pas aimer.<br /> <br /> <br />
K
Je ne connaissais pas Paroles de sourds, mais Paroles de taulards, de parloirs, etc, toujours à l'initiative de BD Boum (dans le 41, on fait autre chose que marcher dans la boue, non mais!)Et j'ai lu aussi cette BD, la preuve ici :http://en-lisant-en-voyageant.over-blog.com/article-26036847.html
Répondre
A
<br /> C'est vrai - je me souviens que je me l'étais noté dans un coin de ma tête en passant chez toi! Je rajoute le lien dans mon billet, en plus tu en as eu une lecture plus éclairée que moi.<br /> J'ai vu aussi Paroles de taulards et de parloirs dans mes bib' mais j'ai peur que ce soit aussi minant que Paroles d'illettrisme. <br /> <br /> <br />

LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier