Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 00:40

transat---picault.gif

 

 

TRANSAT

 

 

Ça commence comme ces petites BDs pour filles très tendance, type Ma vie est tout à fait fascinante ou Joséphine de Pénélope Bagieu - c'est d'ailleurs pour ça, n'en déplaise à Yaneck Chareyre , que je l'ai embarquée car je pressentais un bon petit moment de détente - sauf que notre héroïne, jeune graphiste, ne se retrouve pas dans ce milieu bobo, faussement cool, fashion, urbain, et, lassée de son quotidien parisien et des préoccupations superficielles et vaines de son entourage, met tout en oeuvre pour pouvoir s'offrir un voyage sur une île et une petite traversée de l'Atlantique à la voile.

 

J'ai bien aimé ce récit de voyage où l'auteure n'idéalise rien dans son escapade, elle avait envie de s'évader de la vie parisienne, elle l'a fait, et partage ses aventures, ses réflexions et rencontres avec simplicité, lucidité et autodérision.

Lecture très agréable et pleine de fraîcheur, on s'échappe avec elle le temps de quelques pages.

 

 

J'ai beaucoup aimé ces réflexions:

 

"Et puis il y a une sorte de mythe du voyageur: celui qui part est regardé avec respect, envie. Fait-on les choses pour le regard que nous portent les autres, ou par réelle motivation intérieure?"


"On pétrit notre nature humaine d'héroïsme comme pour mieux affronter et dépasser notre condition de mortels... alors qu'on ne s'en remettra jamais."


"Eh bien moi, avant de partir, j'étais dans l'état inverse, où chaque geste me semblait vide de sens. Tu sais, cette angoisse qui te prend, pollue ton regard, rendant tout négatif et vain. La peur de se figer dans une vie trop étroite. Parce qu'à 20 ans le monde s'ouvre à toi... et à 30 tu prends conscience que réaliser l'être formidable qui se cache en toi est plus compliqué que prévu. Alors on s'arrange avec le réel, en essayant de ne pas trop se résigner, en jonglant de façon plus ou moins honnête avec soi-même. Et finalement, on fait nos choix en fonction de ce que nous propose notre environnement, du contexte, de notre degré de conscience, des rencontres que l'on fait, de celles que l'on rate... chaque choix dérive d'une multitude de non-choix."

 


L'auteure

Illustratrice pour la presse et le livre jeunesse, remarquée pour deux albums d’autofiction (Moi je et Papa), Aude Picault confirme tout son talent de narratrice avec ce récit autobiographique d’une grande fraîcheur, servi par un trait fin et léger.

Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans TEMOIGNAGES EN BD
commenter cet article

commentaires

Pauline 13/06/2010 07:06



Evidemment, je ne connais pas! Mais j'aime bien le titre... j'ai besoin de sommeil ^^



A_girl_from_earth 13/06/2010 13:53



C'est marrant mais au départ je croyais aussi que c'était une histoire de dodo!



Géraldine 09/06/2010 23:20



Je suis toujours partante pour toute escapade.


Tiens, tu sais quoi, je déménage dans 2 semaines à 500m de la médiathèque de ma ville ou travaille Midola. peut-être que j'en profiterais pour me mettre en peu à la BD.



A_girl_from_earth 10/06/2010 00:17



Double excellente nouvelle alors!!! Oh oui, profites-en donc! Il y a tellement de bonnes choses à découvrir dans ce rayon. Ça va de l'instructif au divertissant et ça se lit vite et bien!




keisha 08/06/2010 10:34



Je suis allée voir le billet en lien, sur le Bagieu, pffou, ça décape sec!



A_girl_from_earth 09/06/2010 01:30



Terrible hein? Enfin j'aime bien quand ça râle et puis bon, il a fait l'effort de lire la BD jusqu'au bout quand même,
sachant que c'est quand même plus orienté fille à la base.:)


Notons que j'ai lu ces BDs aussi et je les ai plutôt appréciées pour leur côté divertissant, mais je vois que je n'ai pas pris la peine d'en faire un billet à l'époque - révélateur? Mmmh...



LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier