Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 23:48

land_of_laughs_carroll.jpg 

 

 

THE LAND OF LAUGHS

 

( LE PAYS DU FOU RIRE )

 

Un livre découvert complètement par hasard au détour d'une bib', et qui s'avère être une très très bonne surprise, le genre de rencontre qui devait se faire!

 

Ce qui m'a attirée:

- la couverture, ses couleurs étranges, sa composition peu ordinaire, ce chien surtout, tout sourire, ça m'avait frappée. On ne le voit pas bien là sur la couverture mais un petit zoom et on comprendra (ou pas... ) pourquoi j'ai craqué:

 

bull-terrier.jpg

 

(non franchement, il est pas cute ce chien? )

 

- et puis évidemment, le titre! Comment ne pas m'arrêter devant ce titre évocateur?

 

Un rapide coup d'oeil à la quatrième de couv' me convainc que ce roman pourrait me plaire (et je ne me suis pas trompée!). On y parle de la magie du livre, cette magie qui vous transporte dans un autre univers le temps de la lecture et qui vous marque à jamais. Qui n'a pas rêvé un jour que cette magie soit bien réelle?

Ce roman nous montre combien cela pourrait être cauchemardesque, à travers les aventures de Thomas Abbey, professeur d'anglais dont le rêve est d'écrire la biographie de son écrivain fétiche, Marshall France, un auteur de livres jeunesse qui a marqué son enfance. Arrivé dans la ville d'adoption de cet auteur pour enquêter sur sa vie, Thomas est étrangement bien accueilli par ses habitants. Il n'est bien sûr pas au bout de ses surprises alors que, jour après jour, des petits détails à première vue anodins finissent par l'interpeler!

 

J'ai beaucoup aimé le thème de l'histoire déjà, l'intrigue est développée de façon subtile, l'auteur nous dévoile petit-à-petit ce qui se trame à Galen, la ville de l'auteur, en nous surprenant jusqu'à la dernière page, et c'est franchement tripant! 

Mais ce qui m'a encore plus agréablement surprise, c'est le talent de conteur de cet auteur qui sait merveilleusement bien capter l'attention du lecteur, mais aussi l'entraîner habilement d'un univers a priori tout à fait normal, à un univers où règnent le fantastique et le surréel, tout en gardant une atmosphère de vraisemblance. On bascule ainsi d'un univers à l'autre sans trop sourciller, comme si c'était naturel. On oscille entre frissons normaux qu'éveillerait tout roman à suspense, et angoisses, doutes, questionnements propres aux histoires surnaturelles.

Tout comme Thomas, le narrateur, on a véritablement l'impression de participer à la découverte du mystère de cette ville et de l'auteur.

 

J'ai vu sur Amazon.fr le commentaire d'un certain Philemonprosper, qui disait à propos d'un autre roman du même auteur (Flammes d'enfer): "L'étrange s'immisce peu à peu [...] nous inquiétant et nous émerveillant en même temps." C'est exactement ça ici aussi, et j'ai adoré cette sensation mixte!

 

 

Un auteur qui me semble particulièrement intéressant dans sa manière d'aborder les histoires, dans ses idées, son imagination. Je lirai très certainement d'autres de ses romans.

 

Egalement commenté par Sandrine Brugot Maillard

 

 

L'auteur

Jonathan Carroll est américain mais vit à Vienne. Il a fait une entrée très remarquée en France avec Le Pays du fou rire, qui lui a valu le prix Apollo 1989. Il a publié depuis une douzaine de livres dont Collection d'automne, un recueil qui a obtenu le Grand Prix de l'Imaginaire 2000. Admiré aussi bien de James Ellroy que de Stephen King, il sait mêler comme nul autre réalisme magique, humour et terreur.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Lou 02/10/2010 10:52



ça a l'air génial et tout à fait le genre d'histoire que j'aime ! je suis en train de lire un roman steampunk loufoque et j'ai bien envie de poursuivre en fantastique... je le note, j'espère
qu'il est facile à trouver !



A_girl_from_earth 02/10/2010 13:12



Ça n'a pas l'air de courir les librairies mais je l'avais trouvé dans une bib' à Paris, et sinon bon, il reste les commandes en ligne. Je serais assez curieuse de lire d'autres avis de lecteurs. C'est un livre, et surtout un auteur, qui vaut le détour à mon sens.
Neil Gaiman en disait beaucoup de bien sur la 4ème de couv'.



Lucile 23/09/2010 23:03



Je t'admire variment pour piocher des trucs totalement inconnus, comme ça! Merci pour la découverte du coup! Je le note dans ma LAL, dont j'use avec beaucoup de parcimonie en pensant à ma PAL
déjà assez grosse comme ça!! :) Et bon courage pour les défis 2010 à boucler! (Moi c'est tous les challenges pris depuis l'ouverture de mon blog qu'il faudrait que je boucle! Oups! ^_^ )



A_girl_from_earth 27/09/2010 01:20



Ouh laaa! Alors les défis 2010 j'ai abandonné l'idée de les achever depuis un bout de temps! Depuis que j'ai raté le coche pour Guerre et Paix en fait. Là je privilégie vraiment ce que j'ai envie de lire sur le moment, ce qui inclut des imprévus de ce type. J'adore ce genre de
découvertes hasardeuses qui s'avèrent être de bonnes surprises, et tant pis si je suis la seule à les lire!



Marie 22/09/2010 08:07



Merci pour cette découverte ! Je n'avais jamais entendu parler de ce livre. Pourtant, un tel titre n'aurait pas dû passer inaperçu ! :-)


 



A_girl_from_earth 23/09/2010 00:11



Et pourtant...:) Moi-même je ne l'ai repéré que le mois dernier alors qu'il est paru en 1989 par là... Et on doit passer à côté de bien de "vieux" livres intéressants!



keisha 21/09/2010 09:44



Soupirs... Ce roman a tout pour me plaire... Tu trouves vraiment des pépites dans tes biblis!



A_girl_from_earth 22/09/2010 00:31



C'est vrai qu'il y a du choix sur les 5-6 que je fréquente plus ou moins régulièrement et qu'il y a du coup des chances de tomber sur quelques bonnes surprises - mais je n'y trouve pas tout non
plus (sans vouloir oser me plaindre ).


En tout cas, ce roman fait partie d'une de mes découvertes bib' imprévues les plus intéressantes de cette année.



LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier