Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 13:45



QUESTION DE L'ÊTRE ET BEAUTÉ FÉMININE


Ouvrage dans lequel je me suis lancée à mes risques et périls, le titre et le thème ne me parlant pas, côté philosophie je ne comprends que La philosophie pour les nuls, ou tout au mieux, Le monde de Sophie de Jostein Gaarder, et  j'ai encore un souvenir cauchemardesque de Narcisse et Goldmund d'Herman Hesse. Quant à la question de l'être et la beauté féminine du point de vue de l'homme soupirant, soupirs...

Je commence donc le livre tremblotante, malgré une certaine curiosité et l'espoir d'un coup de massue sur mes appréhensions. Ça commence ni bien ni mal, ça commence, miracle, je comprends à peu près ce que je lis, et je poursuis, sans rebut à mon grand étonnement mais sans passion non plus. Les considérations sur la femme étant très masculines (ne pas comprendre machistes ou vulgaires, au contraire, le personnage du récit est (trop) plein d'admiration pour la femme et de poésie -> encore le truc qui me donne des boutons), je n'adhère pas vraiment à ce qui y est dit, je me sens en observateur assez indifférent...

... jusqu'à ce que j'arrive à un passage, celui de la rencontre entre Aldo et Flora, où les dialogues prennent une tournure absurde et décalée et je pars dans un grand éclat de rire. Le récit se poursuit sur le même ton et je me rends compte qu'il faut prendre cette enveloppe de sérieux au second, voire au dixième degré. Les passages de l'Encyclopédie du bas-monde à l'usage des extra-terrestres m'ont énormément amusée tellement ils étaient délirants.

Un extrait:
"Maintenant une question subsiste, me direz-vous: pourquoi les femmes ont-elles précisément deux seins, et non un seul? La seule réponse qui me vient à l'esprit est que, sans cela, tous les hommes seraient atteints de strabisme convergent et donc très mauvais à la chasse - compromettant alors la survie de l'espèce toute entière."

En conclusion, je n'ai rien compris, comme je m'y attendais, sur la question de l'être et la beauté féminine, en dehors de ces passages destinés aux aliens, qui semblent pourtant aussi liés au sujet que la mayonnaise au tiramisu.... Je dois être un extra-terrestre.


Cet ouvrage se poursuit par de courts textes réunis dans un recueil intitulé "Comment errez-vous?", qui s'assimilent à des élucubrations de l'auteur sur des sujets qui m'ont souvent échappé. J'avoue avoir survolé les derniers car j'ai du mal avec ce genre d'exercices, en revanche, le changement total de registre dans le premier texte de ce recueil, "L'un l'autre", m'a complètement déroutée et emballée tellement je ne m'y attendais pas. L'auteur y dévoile une autre facette de son écriture qui est celle du délire à l'état brut, autour de l'histoire d'un prophète futuriste désigné par Dieu, le style et le propos sont loin de la poésie à laquelle il nous avait habitués dans sa nouvelle précédente, et cette petite surprise m'a beaucoup plu.


Au final, découverte d'un auteur sans conteste original et plein de talent pour l'écriture mais dont le registre et les thèmes ne me correspondent pas totalement, et sont surtout un poil trop raffinés et subtils pour ma petite tête.


L'auteur
Normalien, Jérémy Nabati enseigne la philosophie au lycée. Question de l'être et beauté féminine est son premier roman.



Des avis divers et variés chez BOB !

Merci aux éditions Aux Forges de Vulcain pour cette lecture qui change de mes habitudes. J'aurai tenté.

Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans NOUVELLES - ROMANS COURTS
commenter cet article

commentaires

Géraldine 26/10/2009 21:33


Mais tu n'as jamais goûté le tiramisu à la mayo, c'est un régal !


A_girl_from_earth 27/10/2009 00:22


Non, et puis je ne sais même pas comment m'est venue l'idée d'associer les deux en pensée - bouerk!


Cynthia 26/10/2009 19:06


Il me tentait beaucoup chez BOB puis finalement j'ai du en choisir un autre (pas d'envois à l'étranger pour ce livre).
Ayant par la suite lu des billets assez mitigés, je l'avais oublié.
Ton billet (que j'ai trouvé très drôle tout comme l'extrait donné) me fera peut-être changer d'avis ;)


A_girl_from_earth 27/10/2009 00:17


Il faut croire qu'il m'a inspirée.
Si tu penses que ça te parlerait, je te l'envoie avec plaisir, autant en faire profiter des lecteurs qui sauraient l'apprécier plus que moi. Je l'ai d'ailleurs prêté à un ami qui est plus dans ces
trips philosophie/idéalisation de la femme/travail d'écriture. Bizarrement, en le lisant, j'avais l'impression qu'il était plus destiné, ou qu'il sensibiliserait plus un lectorat masculin que
féminin - mais le masculin sensible et poète dans l'âme, pas le bourru du bar du coin.


keisha 26/10/2009 15:03


Au moins un premier roman qui a de l'originalité! je n'ai pas tout saisi non plus mais l'ai avalé sans encombre... A suivre, espérons le!


A_girl_from_earth 27/10/2009 00:07


Original, ça l'est clairement, après, trop subtil pour moi sûrement (j'ai vu que des lecteurs y avaient repéré des références qui m'avaient totalement échappé!) et vraiment pas mon thème de
prédilection.
Comme l'auteur semble avoir plusieurs cordes à son arc, dont le côté délire qui n'est pas pour me déplaire, peut-être que le prochain me parlera plus...


Bouh 26/10/2009 14:58


Je l'ai lu dans le cadre d'un partenariat avec BOB et j'avais pas mal aimé ce côté décalé ! J'avais adoré la très courte nouvelle avec le prophète et Dieu, que j'avais trouvé très drôle ^^


A_girl_from_earth 27/10/2009 00:02


Pareil que toi, c'est l'aspect "décalé" et la nouvelle avec le prophète qui m'ont plu dans ce livre. Il aurait été totalement dans cette veine, ce livre était pour moi à coup sûr!


zarline 26/10/2009 14:13


Hum hum, n'étant pas tellement portée ni sur la philo, ni sur l'absurde, je crois que je vais passer mon tour.


A_girl_from_earth 26/10/2009 23:58


C'est sûr qu'il faut se sentir une certaine affinité avec le thème et le genre pour pouvoir apprécier, je pense.


LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier