Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 14:07

province-attitude.gif

 

 

PROVINCE ATTITUDE, MODE D'EMPLOI

 

 

Bien sûr qu'on est dans les clichés et l'exagération, mais c'est exactement pour ça que j'ai eu envie de lire ce livre gagné lors d'un Dîner Livres Echanges organisé par Cécile de Quoi de 9, et absolument pas regretté. Je savais dans quoi je m'embarquais en le signalant comme mon livre favori du lot (oui oui, j'assume! ). Sans compter que l'éditeur est Chiflet & Cie, celui de Pascal Fioretto, ce qui était déjà un gage d'humour/délire assuré!

 

Beaucoup de fous rires donc à la lecture de ce livre qui se présente un peu comme un manuel de survie pour la parisienne qui doit suivre son mari muté en province (un petit côté "Bienvenue chez les Ch'tis" dans tous les préjugés et clichés sur la province), il y a des choses vraiment bien vues qui sont à mourir de rire, d'autres exagérées, et qu'on se rassure, tout le monde en prend plein la tronche, que ce soit les parisiens rêvant de la province, que les parisiens obligés de vivre en province, que les provinciaux de tout type, il y en a pour tout le monde.

Des questionnaires type psychotests de magazine (mais délirants ici) agrémentent cet ouvrage pour voir où vous vous situez dans la "province attitude".

 

Un bon petit livre divertissant qui arrachera de grands sourires, voire éclats de rire quand on imagine ou qu'on s'identifie à des situations décrites.

 

Des extraits:

 

"La première nuit vous n'avez pas fermé l'oeil: il n'y avait pas un bruit. Paris vous a habitué à subir les percussions du quadragénaire dégénéré de l'étage du dessous, les balbutiements au piano de la gamine de droite [...] et le camion poubelle juste après le premier métro. Ici tout a disparu, le silence vous gêne, vous entendez votre coeur battre et ça vous oppresse. Vous avez une trouille d'enfer, vous réveillez JP pour lui demander de vous accompagner faire pipi. De 65 m² à 160 m², il n'y a qu'un pas, mais va falloir trouver les bonnes chaussures, pour l'instant ce sont des chaussons dont vous auriez besoin. JP riposte: "On s'en fout de tes chaussons vas-y pieds nus...", hors de question: vous savez qu'une armée d'araignées vous attend au pied des cabinets pour vous bizuter."

 

"Vous pensez avec nostalgie aux vitrines de Noël du Bon Marché, aux illuminations de la Tour Eiffel ou à la roseraie de Bagatelle, vous pensez qu'il est temps d'y faire un tour, JP vous a toujours dit qu'en deux heures de train l'affaire était bouclée... le gros malin! Quand vous pensez que vous l'avez cru!

Mais force est de constater que  ce n'est pas aussi facile que prévu, l'aller-retour dans la journée qu'on vous a fait miroiter ressemble au parcours du combattant. En enlevant les heures de voiture, de train et métro, vous avez calculé qu'il vous restera à peine six heures pour déjeuner avec la bande à Jojo, prendre un café avec Gégène, arpenter le Conrad Shop et embrasser Stan à Madeleine, à cent trente euros l'aller-retour ça fait cher le bonjour aux copains..."

 

A bon entendeur...

Partager cet article
Repost0

commentaires

orchidee 28/10/2010 08:01



la fille qui a écrit ce livre a un blog (dont j'ai oublié l'adresse) où elle raconte des petites histoires !



A_girl_from_earth 28/10/2010 23:00



Ah oui? Il faudrait le retrouver alors, ça pourrait m'intéresser!



Géraldine 03/10/2010 23:21



Ah ça a l'air bien sympa ton truc ! Mais manifestement, la parisienne que tu es n'en a pas eu besoin pour suvivre à 3 jours dans la province de la province.... Oui, Rennes la province dont la
province est Selles sur Cher... Heureusement que Keisha est déjà passé,sinon, je me ferais tuer à dire ça !!



A_girl_from_earth 04/10/2010 00:51



Bon trois jours ça passe super vite, c'est même agréable en terme de dépaysement, c'est reposant tout ce vert, je le
sens en partant de Paris et en rentrant aussi. Au delà d'un mois je ne sais pas par contre, ça pourrait en effet me stresser de ne pas retrouver le tumulte parisien.


Je me souviens très bien de vacances en Corse, 15 jours, au milieu de la montagne et de la mer, le décor idyllique quoi, et bien au bout d'une semaine je me sentais oppressée et je voulais
retrouver des immeubles et tout!!



keisha 03/10/2010 09:39



Je veux bien, oui! Tu a mon adresse complète? ("entre T et V", ça ne suffira pas)


Tu es toujours bienvenue ici, pour un laps de temps qui "vaille le coup".


Tu comprends que maintenant j'hésite à faire des allers retours Paris dans la journée! Surtout qu'après il y a les livres qui tentent, etc...



A_girl_from_earth 03/10/2010 13:18



Yes, j'ai bien conservé ton adresse depuis Aya. Je te l'envoie cette semaine alors, sans urgence de retour.


Ah oui, je comprends bien que les allers retours d'un jour soient décourageants, et oui, la tentation livres est énorme à Paris! Merci pour ta proposition bien notée, ce sera toujours avec
plaisir, en plus je connais le chemin maintenant.



keisha 02/10/2010 14:37



Je le veux je le veux je le veux


Ça a l'air drôlement bien vu, et tu as aimé, alors..


(tu n'as pas trop souffert du silence chez moi? heureusement que la chouette de derrière n'a pas trop fait houhou...)(mais tu as vu pour les déplacements galère en train...)



A_girl_from_earth 03/10/2010 00:49



Je peux te l'envoyer si tu veux. On s'attend un peu à tout ce qui y est dit mais ça n'en est pas moins drôle, moi ça m'a vraiment bien divertie et amusée dans les transports en commun
parisiens!


(non non pas souffert du silence du tout, au contraire, moi j'apprécie! Ça m'aurait bien amusée moi la chouette! Ah oui,
pour les déplacements, là, j'ai été témoin..:))



LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier