Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 00:27

mademoiselle-julie.gif  

 

 

MADEMOISELLE JULIE

 

                          traduit du suédois par Terje Sinding

 

Je trouve ça vraiment très difficile de parler des pièces de théâtre qu'on lit , du moins en terme d'impressions type, j'ai aimé/pas aimé, parce qu'en général, il n'y a pas vraiment d'intrigue, d'histoire, avec un début, un milieu, une fin. Il s'agit plus d'un instant pris quasi sur le vif, une nuit, un après-midi, un moment de vie, et d'une somme d'idées et de réflexions que l'auteur met en scène à travers des personnages. C'est vraiment particulier car très fugace, fugitif, après lecture. La préface de l'auteur qui éclaire cette pièce est par contre très instructive, comme si elle la complétait, .

 

Trois personnages ici: Mademoiselle Julie, fille d'un comte, Jean, valet, et Kristin, cuisinière

 

J'étais assez sceptique au début en voyant que cette pièce avait si peu de rôles, mais j'ai bien aimé le dynamisme des dialogues avec leur franc-parler, et les personnages, bien définis. Les projecteurs sont principalement sur Mademoiselle Julie et Jean, qui, l'espace d'une nuit, celle de la Saint-Jean, commettent l'irréparable.

Mademoiselle Julie n'est pas du genre fleur bleue, elle a été élevée dans les idées, déjà en vogue à l'époque, de liberté et d'égalité des sexes, elle en fait souvent à sa tête, faisant fi des bonnes moeurs et de ce qu'impose son rang, n'est pas des plus distinguées pour une fille de comte, mais cet événement lui fait perdre sa belle assurance.

Jean, lui, a des idées très arrêtées sur la place de chacun, mais est également ambitieux et un poil arriviste.

Leurs échanges, houleux par brefs moments, atteignent parfois des sommets savoureux! 

 

On assiste là à un jeu d'ascenseur montant et descendant des classes sociales à travers ces deux personnages, dans leurs attitudes et leurs observations. Leurs échanges sont de ce fait assez surprenants et parfois même amusants.

La fin m'a semblé assez abrupte et floue quant à son issue.

 

Pièce qui date de 1888 et qui se présente comme une tragédie naturaliste, écrite par Strindberg, un auteur suédois que j'avais découvert via Kafka et qu'il me tardait de lire!

Voilà qui est fait et s'intègre dans mon projet "Le théâtre se lit". Curiosité satisfaite!

 

 

L'auteur

Johan August Strindberg, né le à Stockholm en 1849, est un écrivain, dramaturge et peintre suédois. Il fait partie des auteurs suédois les plus importants et est un des pères du théâtre moderne. Ses œuvres se classent parmi deux courants littéraires majeurs, le naturalisme et l'expressionnisme.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans THEÂTRE
commenter cet article

commentaires

dasola 24/02/2012 16:25


Bonjour A girl..., malheureusement non, la fin n'est pas floue du tout. Melle Julie se suicide. C'est une tragédie où personne ne sort gagnant. Bonne après-midi.

A_girl_from_earth 24/02/2012 18:32



Bonjour Dasola, oui, c'est ce que j'ai cru comprendre à la lumière de la préface de l'auteur, mais franchement, dans la pièce, ça ne me semblait pas aussi évident.


Bon week-end!



keisha 16/02/2012 10:56


Euh le theatre lu, cela ne laisse un peu au dehors...

A_girl_from_earth 16/02/2012 23:36



J'ai quand même de très très bons souvenirs de lecture de pièces de théâtre avec Ionesco, Beaumarchais, Marivaux, Oscar Wilde, Sartre, etc... lus il y a fort longtemps maintenant... Mais
aujourd'hui, j'ai l'impression d'avoir plus de mal à accrocher. Je continue d'explorer quand même, on n'est jamais à l'abri des bonnes surprises.:)



LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier