Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 17:29




LE MODÈLE

                  traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud


Lars Saabye Christensen est un auteur que je voulais déjà découvrir à travers Le demi-frère, désigné par la Critique comme un de ces incontournables des dernières années côté Norvège, mais son aspect pavé-esque m'avait quelque peu découragée, aussi je l'avais laissé de côté à l'époque.
Quand Liliba a présenté Le modèle, je m'étais dit, voilà l'occasion de découvrir l'auteur, d'autant plus que l'intrigue me semblait particulièrement intéressante - une histoire de peintre renommé, Peter Wihl, et sa lente descente aux enfers quand il apprend qu'il va devenir aveugle six mois avant l'exposition qui va couronner ses 50 ans, une rencontre qui va changer sa vie, une décision à prendre qui va le confronter à sa conscience, une histoire intrigante et perturbante en somme, et un final à sa hauteur.

Déception, je suis ressortie de ce roman en me demandant ce que ça m'avait apporté ou ce que j'avais appris, ce que l'auteur avait voulu démontrer ou dénoncer.

-> si ce sont les difficultés d'une famille à surmonter une épreuve qui affecte un de ses membres, je n'ai bizarrement pas été touchée. Tout et tous semblent en plus accuser et accabler Peter Wihl de façon naturelle alors que finalement c'est lui qui subit l'épreuve - étrange. Attention mini-spoiler!!! La fin avec cette notion de punition m'a du coup déplue.

-> Attention spoiler (car si dénonciation il y a, il me semblerait bien que ce soit autour de ce thème...): si c'est le traffic d'organes qui est pointé du doigt avec ce que ça implique en terme d'exploitation des riches sur les pauvres, j'aurais préféré que l'histoire soit centrée sur les enfants plutôt qu'évoquée en 2 chapitres comme entre parenthèses. Par ailleurs, si j'ai bien compris, Peter Wihl n'était pas au courant de ce à quoi il s'engageait vraiment, alors, que tout le monde le désigne comme coupable unique et impardonnable m'a paru extrême.

J'ai beaucoup lu en diagonale comme si, inconsciemment je me disais, bon, venons-en à l'essentiel, au fait, à ce qu'il veut dire, et franchement je n'ai pas l'impression d'être passée à côté ou d'avoir raté des éléments me permettant de mieux appréhender le texte en ayant lu de la sorte.
Beaucoup de blabla gonflant aussi, avec des évidences du genre: "la vue est ma manière de voir le monde, sans la vue je ne suis rien." ou des dialogues type:
"- Je préférerais s'il te plaît être tenu à l'écart de tes mensonges.
- Un secret n'est pas la même chose qu'un mensonge.
- Pour l'instant, c'est toi qui as dit plus de mensonges que de secrets."


On tourne en rond autour de considérations qui ne veulent pas dire grand chose et ne mènent pas vraiment quelque part. On est en attente d'un dénouement, de quelque chose, et puis, rien - c'est l'effet que ça m'a fait en tout cas. Presque, tout ça pour ça?

La femme du peintre s'exclame à un moment: "Oh, ce que t'es chiant!" et j'avais envie de renchérir, oui et puis tous autant que vous êtes d'ailleurs.
Le seul personnage qui m'ait plu, et pourtant le plus détestable, c'est Thomas Hammer, l'ophtalmologue. Pour moi, il secouait cette intrigue un peu trop tranquille et consensuelle. J'ai beaucoup aimé la scène des retrouvailles des anciens élèves, un peu dérangeante mais tellement inattendue, c'est là que j'ai eu le sentiment que l'auteur pouvait dérouter s'il voulait, dommage (pour moi) que tout le roman n'ait pas été dans cette veine.


L'auteur
"Lars Saabye Christensen est poète, romancier, critique, scénariste, dramaturge, traducteur et parolier. Il est l'auteur du Demi-frère (Lattès, 2004), qui a reçu le prix du Conseil nordique, et de Hermann, récompensé par le prix de la Critique. Avec Le Modèle, il signe un roman magnifique sur la création artistique porté par une chronique familiale juste et poignante."

Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans ROMANS DIVERS
commenter cet article

commentaires

Florinette 13/10/2009 10:00


Oui très, c'était à Cognac, lors du salon du livre qui se déroule tous les ans à la même époque, c'est-à-dire au mois de novembre et cette année-là le thème était la littérature européenne !
;-)


A_girl_from_earth 14/10/2009 01:02


Ah oui! Vaste thème mais qui mérite bien que l'on s'y penche. Je vois que c'est un salon annuel spécifiquement orienté sur ce thème. Curieuse de savoir qui s'y trouvera cette année côté auteurs!


Mango 13/10/2009 09:07


Rien qu'en regardant la couverture du livre, on devine ce qui a pu se passer! Dommage que le héros ne soit pas sympathique, son histoire a l'air bien difficile à supporter, surtout pour un peintre!
!


A_girl_from_earth 14/10/2009 00:53


C'est vrai pour la couverture - encore moins de suspense du coup pour alimenter un des intérêts de la lecture. Perso je n'ai pas trouvé le héros franchement antipathique, mais pas particulièrement
attachant non plus, d'où le désintérêt que j'ai ressenti aussi pour l'histoire dans son ensemble.


zarline 12/10/2009 14:08


Ca avait l'air assez prometteur mais là j'hésite vraiment.


A_girl_from_earth 12/10/2009 23:42


Difficile pour moi de t'orienter plus, c'est vraiment un avis très personnel, je n'ai peut-être pas su apprécier cette histoire à sa juste valeur, alors pour le savoir, il faudra la lire et te
faire ta propre idée!


Florinette 12/10/2009 10:36


J'ai rencontré cet auteur lors d'un salon, mais je n'ai encore jamais lu un de ses ouvrages et celui-ci ne me tente pas trop...Bonne semaine ! :-)


A_girl_from_earth 12/10/2009 23:36


Ça devait être un salon bien intéressant pour avoir l'honneur de la présence de cet auteur norvégien!
Bonne semaine également!:)


Géraldine 11/10/2009 17:46


todo va bene finalement !


A_girl_from_earth 11/10/2009 19:28


Ouf alors! Je ne me voyais pas replonger le nez dans le css après des mois de non-pratique!:)


Géraldine 11/10/2009 13:08


Si tu lis en diagonale, moi je lis en contournant ! Pour info et si je puis me permettre, je préférez quand tes billets avaient un fond mauve uniforme. La, perso, la photo derrière me distrait et
m'empêche de me concentrer. mais ce n'est là que mon humble avis !


A_girl_from_earth 11/10/2009 13:48


Ah? Tu m'inquiètes car je n'ai fait aucun changement et là je visualise bien mes billets sur fond mauve uniforme. Peut-être un petit bug passager d'OB ou temps de chargement de la page un peu long,
auquel cas tu as dû voir l'article en transparence avec la photo du livre-papillon derrière - effectivement pas très lisible si c'est ça! Si ça se reconfirme à ton prochain passage, fais-le moi savoir que j'enquête.
Quant à ce livre, comme je dis, ne pas trop se fier à mes seules impressions, surtout que comme on a pu le constater, nos avis divergent parfois sur une même lecture!


keisha 11/10/2009 07:26


Tiens, c'est bizarre, j'ai le même problème : les gens empruntent justement le livre que je voulais! Ou alors ce sont les
dames de la bibli qui se le mettent sous le coude dans leur bureau, je sens que pour le dernier Pierre Michon il en sera de même ... Alors pourquoi le mettre "disponible" sur leur site? Surtout
qu'ensuite il n'y a aucune "publicité" faite pour ces livres là en particulier. Bon je suis raleuse dès le matin, c'est mal!
Bonne chance avec Rosalie, ce tome 2 serait bien le meilleur, justement!! Niark niark!


A_girl_from_earth 11/10/2009 13:42


Le pire avec Rosalie Blum, c'est que j'ai pris le tome 1 en même temps que le 3 mais je ne l'ai toujours pas commencé!
Et je pense déjà au 2!
Oui, terrible tous ces lecteurs qui se ruent sur "nos" livres!!! Enfin, pour moi c'est un bon indice de confiance par rapport à un livre. Je me dis qu'il doit forcément être bien si les gens se
l'arrachent. (J'ai vérifié pour Guerre et Paix mais il est bien présent dans toutes les bib' que je fréquente )


Marie 10/10/2009 22:49


Ah... Il y a trop de livres tentants dans ma liste pour que je craque pour celui-ci. Ton avis épargne ma pal d'un livre supplémentaire !  
Bon week-end !


A_girl_from_earth 11/10/2009 01:01


Mais ne te fie pas qu'à mon avis hein! Ça se trouve, tu passes à côté de ce qui pourrait être un coup de coeur pour toi, ce roman a récolté quand même pas mal d'avis positifs.
Bon week-end!


keisha 10/10/2009 18:25


J'ai l'impression que le LDP m'avait proposé ce livre il y a des mois, à choisir parmi trois dont les pintades à Téhéran, que j'ai choisi pour des raisons évidentes, et je crois que j'ai bien fait
d'éviter ce livre.
En revanche je n'ai pas toujours le nez fin, car j'en lis un actuellement qui m'ennuie beaucoup. Si même les thrillers me barbent...
A part ça ton histoire de Rosalie Blum m'a bien fait rire, m'enfin non mais! Figure toi que la même aventure m'est arrivée, j'avais emprunté les tome 1 et 2 (on n'a droit qu'à 2 BD dans cette
bibli, mais le trois était là à la bibli) et voila-t-y pas que quelqu'un emprunte le 3 alors que j'avais les 1 et 2??? Mais ouf, le quelqu'un a rapporté le tome 3 le jour de ma visite et j'ai pu le
lire. Happy end/.
Mais pourquoi as tu emprunté le 3 avant le 2 ? (mis à part une sombre histoire de prise d'otage?)
Euh maomao?


A_girl_from_earth 11/10/2009 00:57


Ah mais ça se trouve tu aimerais! J'explique plus haut ce qui m'a déplu dans ce livre mais j'ai surtout vu des avis positifs pour l'instant.

Pour Rosalie Blum, en fait j'ai pris le tome 3 par anticipation, car je n'avais pas envie d'avoir à lui courir après une fois les deux premiers tomes lus - ils sont très demandés ces tomes,
terrible! Le tome 2 là je l'ai réservé mais des fois les gens ne rendent pas toujours les livres en temps et en heure et parfois ils disparaissent carrément de la circulation (ceux que je recherche
en particulier!!).

(Maomao c'est le chat d'une amie. Un chat extra avec lequel j'ai développé une grande complicité et que j'adore. Aux dernières nouvelles, il a le diabète, alors il va être euthanasié car
complications etc. )


liliba 10/10/2009 18:14


Désolée de t'avoir envoyée sur une fausse piste avec ce livre... J'ai trouvé, même si le personnage de Peter est détestable, que la dégradation de son caractère était intéressante, la façon dont il
se laisse porter par les évènements, en faisant semblant de ne rien comprendre (mais pour moi, il n'est pas dupe !) jusqu'à arriver à cette horreur.

Attention, phrases en gris clair très difficiles à lire !


A_girl_from_earth 11/10/2009 00:38


Pas de souci, je voulais découvrir cet auteur de toute façon. D'ailleurs, pas de fausse piste... ni le résumé, ni ton billet ou d'autres que j'ai pu lire sur la blogo par la suite ne sont
"mensongers" par rapport au contenu ou à l'enthousiasme suscité par ce livre, c'est vraiment une affaire de goût je pense, de sensibilité à un thème, et me concernant, j'avais aussi une attente
toute autre du déroulement de l'intrigue, je m'attendais à quelque chose de moins terre-à-terre peut-être.

Pas dupe, Peter? J'avoue lui avoir laissé le bénéfice du doute tout le long de ma lecture, c'est pourquoi je suis peut-être moins outrée par le personnage et que je n'ai du coup pas les mêmes
réactions que son entourage ou certains lecteurs. Possible qu'il ait préféré se voiler la face jusqu'au déni total de la réalité. Certaines personnes sont très fortes pour ça, notamment
lorsqu'elles se trouvent dans une impasse. Ce qui m'a dérangée, c'est le jugement sans appel de l'auteur par rapport à son cas, orientant du même coup celui des lecteurs, sans place au débat ou à
la réflexion (mais effectivement, s'il n'était pas dupe...). Du coup l'histoire pour moi se résume à celle d'un peintre peu attachant à la base, qui va devenir aveugle, pour y pallier il va avoir
recours à une méthode peu catholique, voire même condamnable, pour laquelle il sera puni. Fin de l'histoire, on passe à autre chose... Il y avait de quoi me laisser sur ma faim.:)

Oui, pour les phrases en gris clair, c'est exprès pour éviter que les visiteurs qui n'auraient pas lu le livre et comptent le lire ne tombent pas sur mes spoilers par erreur. Sinon on peut les lire
facilement en les surlignant à l'aide du curseur.


LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier