Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 23:46

la-musique---mishima.jpg  

 

 

LA MUSIQUE

 

                traduit du japonais par Dominique Palmé

 

 

Mon premier Mishima, et je dois dire que sans l'intervention de Gangoueus lors d'un Dîner Livres Echanges, alors que ce roman faisait partie de ses propositions, je n'aurais peut-être pas lu de Mishima de si tôt, malgré mon grand intérêt pour la littérature japonaise.

Dans ma tête, cet écrivain avait une réputation obscure, il me semble avoir retenu qu'il était "spécial", bref, je l'avais catégorisé "pas pour moi". J'avais l'image d'un écrivain qui se complaisait à écrire des histoires tordues, sordides, qui mettaient mal à l'aise, et surtout, difficiles à appréhender. Bref, cet auteur m'avait toujours fait peur jusqu'à présent.

 

Ce roman-ci avait pourtant attisé ma curiosité, et particulièrement la 4è de couv', où l'on parle de "subtile ironie", d'un "écrivain qui nous mène par le bout du nez", d'un "autre masque de Mishima: celui de l'écrivain capable de rire - surtout de ses propres obsessions - et de divertir son lecteur sur des sujets graves, et qui pour ce faire n'hésite pas à recourir à un suspense de roman policier et à un ton parodique jusque-là absent de son oeuvre."

 

Autant dire qu'a priori je n'ai pas lu là le plus typique de Mishima, aussi je reste dans le doute quant à ses autres oeuvres, mais j'ai plutôt apprécié ce roman-ci, à ma grande surprise!

Dès les premières phrases, je suis rentrée dedans, le style m'a plu, me rappelant ce phrasé japonais comme j'aime, cet univers énigmatique qui met à l'aise de suite.

 

Bon bien sûr, on est loin du roman hilarant mais ça reste vraiment agréable à lire, rien de compliqué comme j'appréhendais, le style est coulant, le sujet aussi reste accessible bien qu'on soit en pleine étude d'un cas de psychanalyse (basé sur un cas réel). Ce n'est pas trop mon domaine de prédilection surtout quand la psychanalyse est le thème principal du roman, mais là j'ai trouvé ça vraiment intéressant, cette histoire de femme qui "n'entend plus la musique" (une métaphore désignant sa frigidité).

Oui, le sujet est spécial, et il l'est encore davantange en creusant le pourquoi du comment, mais bon, franchement je n'ai pas trouvé ça particulièrement dérangeant.

 

Le roman est bien construit, le sujet développé de façon à maintenir la curiosité du lecteur en alerte, les personnages sont vraiment intéressants, je n'ai vraiment pas eu le sentiment de m'être ennuyée une seconde.

 

J'ai vraiment bien aimé le style de l'auteur aussi, je trouve vraiment très plaisant ce genre de phrases imagées:

 

"Je suis descendu sur le quai. Le train s'est ébranlé. Le visage blême et souriant de Reiko, que l'absence de maquillage rendait un peu flou, a pris en s'éloignant l'apparence d'un mouchoir en dentelle plaqué contre une vitre, puis a disparu de mon champ visuel."

 

Mon premier Mishima et peut-être pas mon dernier donc!

Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans ROMANS DIVERS
commenter cet article

commentaires

Marie 30/10/2010 18:16



Est-ce que c'est de lui dont parlait Marguerite Yourcenar dans son essai Mishima - La vision du vide ? Si c'est le cas, je ne suis pas trop motivée pour lire cet auteur !


 



A_girl_from_earth 31/10/2010 23:31



Je n'ai pas lu Mishima - La vision du vide mais ça ne peut être que ce Mishima là! Je comprends ta réticence
pour cet auteur, même sans avoir lu l'essai de Yourcenar. L'envie te viendra peut-être un jour de découvrir au moins une de ses oeuvres.



Gangoueus 26/10/2010 13:37



On peut dire beaucoup de chose de Mishima. Je suis content que tu apprécies cet ouvrage. D'autant qu'il était difficile de l'échanger. Mais je ne pouvais pas venir au DLE avec des livres que
je n'aime pas...


Il se dit que La musique a été écrit dans une période "dilettante" de ce romancier. Il a des textes très complexes d'autres très accessibles. Il affiche une maîtrise des sujets qu'il
aborde. Il semble avoir une connaissance accrue de la profondeur et de la noirceur de l'âme humaine. Je n'aime pas ses développement sur le beau qui sont marqués par une intolérance à peine
voilée.


Son suicide publique fait l'objet d'une nouvelle dans Dojoji et autres nouvelles. C'est clair, l'auteur est troublant... 



A_girl_from_earth 26/10/2010 23:50



Bien d'accord avec toi sur son apparente maîtrise des sujets qu'il aborde, c'est assez fascinant et bluffant la justesse avec laquelle il perçoit l'âme humaine.


Merci pour ton avis sur Mishima en général, très instructif, me voilà avec une vision complémentaire sur cet auteur qui semble assez controversé. Ce que tu en dis m'éclaire davantage sur le
personnage et ses oeuvres.


Hé oui, c'est plus sympa de venir aux DLE avec des livres qu'on a aimé et qu'on souhaite faire partager, c'est sûr!



Lucile 14/10/2010 22:19



Ah ben tiens, je ne connaissais pas du tout cette réputation d'auteur difficile qu'a visiblement Mishima! Une très bonne amie m'a conseillé ce bouquin depuis maintenant plusieurs années. Je le
lirai un jour, c'est sûr, mais il n'est pas encore dans ma PAL...



A_girl_from_earth 14/10/2010 23:54



Oui, enfin, c'est la réputation que m'ont communiquée deux-trois personnes! Alors sur des milliers de lecteurs de
Mishima, c'est sûrement relatif, en tout cas, leurs avis m'avaient marquée à l'époque.


Moi j'ai trouvé ce roman assez "normal", seul le sujet sort de l'ordinaire - enfin, rapport à ce que je lis d'habitude...



Géraldine 12/10/2010 22:41



J'avoue que le portrait que tu dresse de l'auteur me fait un peu peur... Ouille, j'ai un de ses livres dans ma PAL, que j'avais acheté au hasard, juste pour me faire "une culture"... Bon, en même
temps, c'est un 2 €, mais tout de même...



A_girl_from_earth 13/10/2010 00:33



Oui mais c'est un portrait basé sur des a priori que j'avais avant de le lire, j'avais peur moi aussi. En réalité je ne
le connais pas vraiment. Je le découvre vraiment à travers ce roman et la rencontre s'est vraiment bien passée. Je ne sais pas ce qu'il en aurait été avec une autre de ses oeuvres cela dit...



dasola 12/10/2010 08:04



Bonjour, je ne connais pas ce roman, merci pour le conseil. La vie de Mishima est déjà un roman (tragique). J'avais beaucoup apprécié une pièce de théâtre de MIshima vu (et lu) il y a plus de 20
ans: Madame de Sade joué que par des hommes: le plus spectacle que j'ai vu de ma vie. Bonne journée.



A_girl_from_earth 13/10/2010 00:19



Je ne recommande pas spécialement mais c'est vrai que je ne découragerais pas les gens à découvrir Mishima à travers ce roman en tout cas. A lire si on est un tant soit peu intrigué par le
personnage et qu'on a envie de voir de quelle plume il est fait. C'est vrai ce que tu dis, sa vie était un roman tragique.


Ça devait vraiment être intéressant à voir cette pièce de théâtre, à lire, je ne sais pas si j'accrocherai par contre.


Bonne semaine!



keisha 11/10/2010 18:42



Ben écoute, j'ai des a priori négatifs, mais tu vas me convaincre...



A_girl_from_earth 11/10/2010 23:22



J'avais des a priori négatifs moi aussi et il n'était pas du tout dans mes priorités, et je me disais même, tant pis pour ma culture générale, mais pas de regret pour ce roman. Pas la découverte
du siècle mais j'aurai franchi sans heurt le cap Mishima sans vraiment le chercher - plutôt sympa comme imprévu.:)



LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier