Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 14:45



CONTRETEMPS


Voici un livre qui, sans le billet de Keisha, n'aurait peut-être pas atterri entre mes mains car j'avoue, ni le titre comme ça ni le nom de l'auteur ne m'auraient probablement arrêté en librairie, j'aurais craint quelque chose de ronflant ou trop académique pour me parler.
Quelle ne fut ma surprise donc quand je note à travers les extraits choisis, un humour décalé qui dément totalement le texte prise de tête, me correspond et met à mal tous mes préjugés. Conversion immédiate: il me fallait ce livre!

Dès les premières pages, j'adhère totalement au style de l'auteur, une écriture précise et imagée qui surprend et amuse d'emblée par les considérations qu'elle véhicule, la façon dont elle rend compte de l'univers atypique de cette histoire et des "préoccupations" de Melvin, excellent personnage d'un flegme unique en son genre.
Deuxième chapitre (et ils sont courts, ce qui est fort appréciable), nous voilà plongés sans préambule dans le vif du sujet.

Quel sujet me dira-t-on? C'est là que ça se complique car l'histoire se déroule un peu comme si l'auteur improvisait son intrigue au fur et à mesure qu'elle se déroulait, se laissant porter par les mots et son imagination, et plongeant ainsi (malgré lui?) ses personnages dans des situations abracabrantesques où le défi serait de broder de la cohérence là où l'on ne s'y attend plus. Le décalage dans l'humour, les dialogues, les situations, semble alors être une conséquence de ce petit jeu entre l'auteur et son texte, ses personnages, et c'est un vrai régal pour le lecteur (adepte de ce genre de délire d'auteur).

Le pauvre Melvin Epineuse, qui n'aspire à la base à rien de particulier - quand il cherche ses clés, sa méthode consiste à ne pas les chercher (alors, pensez, quand il s'agit de retrouver quelqu'un, sa mission justement dans cette histoire), quand il réfléchit à ce qu'il va faire dans la journée, il s'endort, et quand il s'endort, il ne rêve pas - se retrouve ainsi embarqué dans une histoire de fous, balloté au gré de l'inspiration de l'auteur.

"Ce dont il était sûr, c'est que quelqu'un essayait de lui écrire un rôle dont il ne voulait pas."


Le résultat est une expérience de lecture surprenante mais le défi est remporté. L'auteur a un talent indéniable pour l'écriture, il parvient à dépeindre clairement les situations, les gens, leurs pensées, de façon à ce qu'on ressente exactement ce dont il est question, et ceci, toujours avec cet humour léger en toile de fond.

Un exemple de ce genre de précision délectable où l'on comprend parfaitement ce que l'auteur veut dire:
"Ce qu'il devait dire à Melvin lui paraissait impossible, trop douloureux, trop gigantesque. Il avait l'impression écoeurante de devoir lire la bible en grec à un enfant turbulent." ()

Je regrette juste l'abus d'usage de ces précisions dans les phrases, au bout d'un moment, c'est presque lassant, j'avais parfois envie de phrases simples et directes pour dire les choses.

Inutile d'essayer de réfléchir ou de donner du sens à cette histoire bien qu'elle se tienne parfaitement. On y rentre comme dans un rêve où au début on a le contrôle, et après, il nous échappe, nous laissant l'agréable impression d'un voyage dans une autre dimension.
Un auteur à suivre, indubitablement!
 

L'auteur
Charles Marie, né en 1980, est avocat et vit à Paris. Contretemps est son premier roman.



Des avis divers et variés chez BOB !

Merci aux éditions Aux Forges de Vulcain de m'avoir fait parvenir ce livre!

Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans NOUVELLES - ROMANS COURTS
commenter cet article

commentaires

liliba 17/10/2009 15:23


C'est gentil, mais j'ai déjà des piles partout !!!


A_girl_from_earth 17/10/2009 16:09


Je me doutais de la réponse! Bon l'offre tient toujours pour plus tard si jamais... (enfin, pas trop tard parce qu'avec mes
piles aussi des fois j'ai du mal à me souvenir où j'ai rangé quoi )


liliba 17/10/2009 09:43


ah,je vais lui demander, alors !


A_girl_from_earth 17/10/2009 14:13


Si la liste d'attente est trop longue, je peux te l'envoyer si tu es pressée de le lire.


liliba 16/10/2009 20:58



Moi j'aime bien les trucs un peu originaux et décalés, ça devrait me plaire...



A_girl_from_earth 17/10/2009 00:30


Ah oui, ça te correspondrait tout à fait dans ce cas, en plus j'ai cru noter que tu savais apprécier les textes bien écrits. Levraoueg le fait déjà voyager, sinon j'aurais pu le proposer aussi.


Géraldine 16/10/2009 00:08


Je me mefie de l'absurde, tu dois commencer à le savoir. Mais j'avoue que ce bouquin a l'air tentant. Au fait, il est jeunot l'auteur dis donc !


A_girl_from_earth 16/10/2009 00:30


(tiens c'est marrant, j'étais chez toi pendant que tu étais ici )
Ouioui j'ai remarqué pour l'absurde, encore que je ne qualifierais pas vraiment ce texte d'absurde, plutôt un peu décalé.
Et toi qui semble sensible à la beauté de l'écriture, au style nourri et soigné, ce livre pourrait te plaire pour cet aspect.
Hé oui, jeune l'auteur, et il semblerait qu'il ait écrit ce livre plus jeune encore - arf!


Pauline 14/10/2009 21:38


"On y rentre comme dans un rêve" fin du billet et un argument au top !
Pas mon style non plus mais avec ce genre de critique on est preneur ^^



A_girl_from_earth 15/10/2009 21:45


Ben il faut dire que tout est tellement atypique dans ce livre, de l'écriture à l'intrigue, que quand on y entre, on est vraiment déconnecté de la réalité. Expérience très plaisante, si tu as
l'occasion...


keisha 14/10/2009 07:05


J'aime -aussi- les trucs bien carrés, qui coulent tout seuls - de temps en temps!


A_girl_from_earth 14/10/2009 13:47


Oui moi aussi - faut bien varier les plaisirs! Mais j'ai quand même un sérieux faible pour l'originalité côté texte et intrigue.


keisha 13/10/2009 17:04


Tu me pardonnes donc pour ce petit ajout à ta PAL? Au fait, plus de bouclier!
mais c'est vrai qu'il faut aimer ce style d'humour et d'absurde, moi de temps en temps ça me va bien...


A_girl_from_earth 14/10/2009 01:15


Oui, j'ai cru voir qu'on était peu d'adeptes de l'humour décalé, un peu absurde, en fin de compte, les gens semblent préférer des textes plus conventionnels, carrés, terre-à-terre... bon, hein, il
faut un peu de tout...:)
Non non, le bouclier est toujours activé mais il est un peu lourd alors faut bien que je le pose de temps en temps.


LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier