Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 13:42

 

 

LES ARPENTEURS DU MONDE

 

                          traduit de l'allemand par Juliette Aubert

 

 

Présentation de l'éditeur
"L'un est le grand explorateur Alexander von Humboldt (1769-1859). Il quitte la vie bourgeoise, se fraye un chemin à travers la forêt vierge, rencontre des monstres marins et des cannibales, navigue sur l'Orénoque, goûte des poisons, compte les poux sur la tête des indigènes, rampe dans des cavités souterraines, gravit des volcans, et il n'aime pas les femmes.

L'autre est Carl Friedrich Gauss (1777-1855), "Prince des Mathématiques" et astronome. Il saute de son lit de noces pour noter une formule, étudie la probabilité, découvre la fameuse courbe de répartition en cloche qui porte son nom, calcule l'orbite de la planète Cérès avec une exactitude effrayante, et il déteste voyager.

Un jour, cependant, Humboldt réussit à faire venir Gauss à Berlin.

Que se passe-t-il lorsque les orbites de deux grands esprits se rejoignent ? Deux fous de science - leur vie et leurs délires, leur génie et leurs faiblesses, leur exercice d'équilibre entre solitude et amour, ridicule et grandeur, échec et réussite - rendus tangibles grâce à l'humour et l'intelligence d'un jeune prodige de la littérature allemande."

 

 

Pour un avis d'un enthousiasme franc et non simulé, qui vous éclairera quant aux points qui font de ce roman une lecture savoureuse et formidable, je vous invite à aller tout de suite voir le billet de Zarline à son sujet...

 

... quant à moi, je m'étonne à écrire que j'ai, de très très loin, préféré Gloire du même auteur, que j'avais même adoré, et qui est pourtant un recueil de nouvelles (et les nouvelles et moi normalement, on fait rarement bon ménage).


C'est que, à ma grande surprise, je n'ai pas eu l'impression de retrouver le style vif et envoûtant de Daniel Kehlmann qui m'avait tant enchantée dans Gloire et que j'espérais retrouver ici (pour la petite anecdote, c'est encore un de ces livres sur lesquels j'ai sauté pendant ma période de panne de lecture et qui, j'espérais, aller me sauver de cet état).

 

J'ai ressenti un terrible ennui tout le long de ma lecture, malgré quelques moments lumineux et un peu d'humour retrouvé de Gloire, mais si peu. J'ai carrément lu en diagonale (mais genre la diagonale qui dure 1/5è de seconde) sur les 100 dernières pages.

 

Ceci dit, malgré mon enchantement pour Gloire et tout le bien que je pense de Daniel Kehlmann, j'avais déjà pressenti que le thème des Arpenteurs du monde n'allait peut-être pas me parler (une intuition - surtout concernant l'exploration façon Jules Verne présentée en 4è de couv'), mais j'avais espéré que sous la plume de cet auteur, il en ressortirait tout de même quelque chose de pétillant qui m'enthousiasmerait forcément.

BUZZZZ... tout faux... Il faut dire que l'absence de dialogues réguliers a joué beaucoup dans mon ennui, ce récit est une succession de descriptions des mouvements et des actions des protagonistes façon biographie romancée et fantasmée. Malgré la profusion d'événements (ce n'est pas qu'il ne se passe rien), j'ai ressenti une absence de vie terrible, d'énergie (et quand on est encore fragilisé par la panne de lecture, quand bien même on serait en voie de guérison, je dois dire que c'est assez fatal ). Par ailleurs, ce sont des personnages qui sont dans leurs bulles et leurs délires, quasi imperméables et indifférents à leur entourage, et de ce fait, c'était comme si j'étais exclue de leur monde, je n'ai pas réussi à m'identifier ni à m'attacher à eux.

 

Une phrase que j'ai bien aimée (ce n'était pas la seule non plus hein ): 

"Il se plaçait sur un plan purement théologique, dit Gauss. Dieu avait fait l'homme tel qu'il était; après quoi l'homme devait sans arrêt s'en excuser auprès de Dieu. Ce n'était pas logique."

 

 

Je ne renie pas le côté intéressant, voire même original, de ce roman, mais j'ai trouvé ça long à se développer - long, trop long pour moi - ou ce n'était peut-être pas le bon moment pour l'aborder... 

... mettons ça sur le compte de la panne de lecture qui vous empêche d'être en phase avec les meilleurs livres...  mais en même temps, pas dit que dans de meilleures conditions, j'aurais apprécié plus.

 

 

L'auteur
Né en 1975 à Munich, Daniel Kehlmann vit à Vienne (Autriche). Après avoir passé son adolescence à lire Nabokov et Borges, il publie son premier roman à vingt-deux ans. Depuis, il a étudié la philosophie et la littérature puis écrit sept livres, dont le roman Moi et Karninski (Actes Sud, 2004). Lauréat d'une dizaine de récompenses, dont le prix Candide (2005), il a reçu, en 2006, le prestigieux prix Kleist. Les Arpenteurs du monde, le plus grand succès littéraire allemand depuis des décennies, sont en cours de traduction dans une trentaine de pays.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans ROMANS DIVERS
commenter cet article

commentaires

Géraldine 06/09/2009 21:36

Pas trop tentée. Dorénavant, il faut vraiment que je sois emballée pour passer outre ma PAL !!!

A_girl_from_earth 07/09/2009 00:53


Je comprends! Ce n'est pas moi qui insisterais pour que tu lises ce roman vu que je n'ai pas accroché mais j'espère que
tu ne passes pas à côté de quelque chose qui te plairait vraiment, juste à cause de mon billet qui n'est qu'un avis très personnel.


Pauline 04/09/2009 20:14

(un message pour mes blogs de tous les jours)Comme vous le savez, je me rends régulièrement sur vos blogs pour voir les nouveautés etcJ'ai mis les liens vers ces dernier sur le mien. Mais en faisant un peu de déco j'ai eu l'idée de faire des logos. Je me suis servi de vos bannières pour vous représenter... Je ne les laisserai pas si vous ne le voulez pas mais je trouvais cela plus sympa qu'un simple lien. Il me fallait tout de même vous demandez, non seulement votre avis mais votre autorisation.Faites un tour et dîtes moi ce que vous en pensez!Merci,Pauline

A_girl_from_earth 06/09/2009 15:50


C'est super Pauline, chouette idée! J'ai trop de liens de mon côté pour envisager cette possibilité que je trouve plus conviviale et esthétique sinon j'aurais bien fait de même!


Pauline 03/09/2009 08:44

Très bien ! Je vais noter son nom et voir ce qu'il a fait.Vivement que je reçoive mes nouveaux livres :D tiens !

A_girl_from_earth 03/09/2009 12:26


Tu fais bien de le noter.
Moi je relambine dans mes lectures là, mais plus par manque de temps que panne...


keisha 03/09/2009 06:03

Ah bon? j'avais noté ce livre, séduite par les billets. Bon, l'auteur est bien quand même, je le garde en mémoire!

A_girl_from_earth 03/09/2009 12:24


Ouh la! Ne te fie pas à mon avis seul pour ce livre hein! En plus je me dis que ça te parlera peut-être!


zarline 02/09/2009 23:22

Je suis vraiment déçue que tu n'aies pas aimé ce livre mais tout cela confirme que Gloire a l'air vraiment prometteur. Merci pour le lien.

A_girl_from_earth 03/09/2009 01:23


C'aurait été certes plus agréable de partager le même enthousiasme sur ce livre, je pensais que je n'y couperais pas, surtout que la majorité des lecteurs est enchantée par ce roman, j'y ai
peut-être placé trop d'attentes aussi, mais bon, Daniel Kehlmann garde tout de même sa place sur mon podium des plus belles découvertes de l'année!

Bon du coup je suis assez curieuse de lire ton avis sur Gloire. Ce sont deux registres complètement différents, aussi, pas dit que tu y adhères (ce serait amusant que ce soit réellement le
cas ).


Pauline 02/09/2009 17:20

Ah mince, pourtant je suis assez attirée par la littérature allemande.Mais tes réactions pourraient être les miennes je crois...

A_girl_from_earth 03/09/2009 01:02


Je n'ai pas encore vu de réactions comme la mienne, les avis sur ce roman sont plutôt enthousiastes et complètement à contre-courant de ce que j'ai ressenti (beaucoup ont trouvé les personnages
attachants par exemple) donc peut-être que tu sauras apprécier...:)

En tout cas, je t'encourage vivement à découvrir Daniel Kehlmann si tu es attirée par la littérature allemande. Je ne m'arrêterai pas là concernant cet auteur malgré le fait que je n'ai pas adhéré
à ce roman.


LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier