Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 18:02



KARI

J'ai l'honneur de présenter ma seule et unique acquisition au Salon du livre à Paris cette année! (ouioui, il y a bien une certaine fierté dans cet exploit car je sais que nombre de gens sont repartis du salon les bras chargés, voire les valises chargées - il y a des preuves en image sur la blogosphère ).

C'est le hasard qui m'a mise sur le chemin de cette auteure de BD indienne, Amruta Patil, qui faisait des dédicaces sur le stand des éditions Au Diable Vauvert.
Un roman graphique indien? Intéressant je me suis dit alors, ça manquait dans ma bibliothèque! Si je commence maintenant à être bien familiarisée avec les BD françaises, américaines, et leurs pendants asiatiques côté Japon et Corée, j'avoue que je n'avais aucune idée de ce que pouvait donner un roman graphique made in India, et j'étais à la fois terriblement curieuse et assez méfiante.

Déjà la couverture ne m'inspirait pas trop, cette tête un peu antipathique au regard vampiro-diabolique qui ne présage rien de bon, en gros plan comme ça, sans rien d'autres pour alimenter mon imagination, bon déjà ça va pas être une histoire rigolote que je me dis alors... Mais en même temps, de ne pas savoir quoi en penser, j'étais très intriguée. Qu'est ce qui se cachait derrière ce personnage, une Lisbeth indienne? De quoi pouvait traiter ce récit?

Rapide coup d'oeil à la présentation de l'éditeur:

"Elles étaient inséparables... Jusqu'au jour où elles ont fait ensemble le grand saut. Sauvée par un filet de sécurité, Ruth quitte la ville. Sauvée par les égouts, Kari se fond dans la mêlée urbaine. Accompagnée par les voix d'Angel, de Lazarus et des filles du Crystal Palace, qui forment le chœur de sa chanson intérieure, elle sonde le cœur meurtri de Smog City, s'acoquine avec la solitude, le cloaque, le succès inopiné, la mort, et s'abandonne au souvenir de l'Autre, disparue.
Illustrations sensuelles et commentaires grinçants sur la vie et l'amour: Kari donne une nouvelle identité au roman graphique made in India."



J'avoue, j'avais beau lire et relire cette présentation, je n'étais toujours pas plus avancée et je n'arrivais pas à cerner de quoi pouvait parler le livre. Pire même, ça me semblait encore plus inquiétant que la couverture! Cette fois j'imaginais un truc très sombre, voire même déprimant, un truc un peu fantastique, à la Sin City, une histoire des grandes villes dans des ambiances glauques... Smog City... brrrr....


Mais non en fait, rien de tout cela, ce roman graphique est au final une très belle surprise et une chouette découverte.
Kari est une jeune femme quelque peu singulière certes, inquiétante au premier abord, mais relativement "normale" (non c'est important ça parce que vraiment j'imaginais une junkie particulièrement zarbie ), voire même sympathique et touchante (ce que je n'aurais jamais cru comme ça...). Elle mène une vie relativement ordinaire (rien de l'univers fantastique que j'imaginais) à Smog City, alias Bombay (on présume), travaille dans une agence de pub et vit en colocation avec deux autres femmes et leurs amants.

Cynique de nature, rebelle sur les bords, observatrice et sensible à ce qui l'entoure, son quotidien et ses rencontres l'amènent à diverses réflexions lucides et légèrement grinçantes sur la vie, l'amour et la mort (j'ai particulièrement aimé sa rencontre avec cette femme malade d'un cancer et l'évolution de leur relation). Un peu comme beaucoup de gens de sa génération, elle est à la recherche d'elle-même, "lost in translation" dans une société qui part un peu à la dérive, surtout depuis qu'elle a perdu celle qu'elle aime et qui était son modèle.

C'est un récit qui illustre des thèmes de notre époque, ancré dans une réalité identifiable, le ton est résolument moderne, le style très contemporain, ça m'a assez étonnée en fin de compte mais beaucoup plu.

Pour en revenir au graphisme, c'est vrai que la couverture ne m'inspirait pas, j'imaginais des dessins angulaires, un peu secs, mais BUUUZZZZ!, encore tout faux, Amruta Patil a un coup de crayon créatif et esthétique et mêle parfois des couleurs chaleureuses à une dominante de noir et blanc. L'ensemble est original et assez inattendu par moments.


J'ai découvert aussi qu'Amruta Patil avait étudié avec l'excellent Nicolas Wild aux Etats-Unis, ce dernier lui fait d'ailleurs une chouette promo ICI !


L'auteure
Amruta Patil est auteure et illustratrice diplômée de l'école du musée des Beaux-Arts de Boston, où elle a obtenu une maîtrise d'art (Master of Fine Arts). Elle prépare un roman graphique fondé sur une épopée conjuguant mythe et histoire.
A voir également:
le blog d'Amruta Patil.


Et pour finir, la chouette dédicace qu'elle m'a faite au salon du livre. C'était vraiment impressionnant de la voir dessiner en live! (bon ça s'est un peu estompé... le fusain...)


Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans BD EN VRAC - GRAPHIC NOVELS
commenter cet article

commentaires

Géraldine 07/06/2009 23:17

Euh... Tu parles de moi dans le premier paragraphe ???

A_girl_from_earth 07/06/2009 23:54


Mmmh?... nonon... (sifflote)
... pas spécialement... (lalala)
En fait quasi tout ceux de la blogosphère littéraire qui ont fait un compte-rendu du salon sont repartis visiblement bien chargés.


zarline 05/06/2009 10:37

Le sujet a l'air assez sympa mais je ne suis pas trop emballée par le dessin. On verra, il faut que je le feuillette en librairie.

A_girl_from_earth 05/06/2009 22:41


Je n'étais pas très convaincue non plus au début, mais au final c'est vraiment une belle surprise. C'est le texte aussi qui fait la force de ce récit à mon sens, qui le porte, et qui fait qu'on se
familiarise de plus en plus aisément avec les illustrations au fur et à mesure de l'histoire, jusqu'à même les apprécier!  (moi c'est ce qui m'est arrivée!)
J'ai trouvé cet extrait (un passage que j'avais bien aimé d'ailleurs) sur le net, qui te donnera peut-être une meilleure idée du style de l'auteur et du contenu de ce roman graphique: http://img199.imageshack.us/img199/8095/extraitkari.jpg.


keisha 05/06/2009 07:19

Bonjour,Au sujet du premier paragraphe, juste au cazou, je dis : "même pas honte!"Quand même , un seul livre! Mais tu habites à Paris alors tu as plein d'occasions (*mode jalouse*)A part ça, j'ai bien aimé tes impressions en abordant ce roman graphique, et tu donnes envie. Une de mes bibli étant assez ouverte côté acquisition de BD, je verrai si par hasard... Je leur ai déjà fait acheter Tamara Drewe!le blog de l'auteur est intéressant, un peu journal d'ailleurs.

A_girl_from_earth 05/06/2009 22:13


Oui, c'est vrai que je ne profite pas spécialement du salon du livre pour faire mes emplettes parce que Paris est déjà assez tentateur comme ça hors "occasions spéciales". Je n'y ouvre ma bourse
que si j'ai l'impression d'avoir fait une trouvaille, ce qui était le cas ici.
Les romans graphiques indiens sont assez rares pour que toute bib' se doive d'en posséder au moins un exemplaire! Si la
tienne fait de la résistance, je veux bien faire voyager celui-là. C'est un auteur qui mérite d'être découvert. J'aime bien son blog aussi, il parle un peu de tout, au gré du feeling de l'auteur.


LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier