Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 17:07




A SCIENTIFIC ROMANCE

( CHRONIQUE DES JOURS A VENIR )


C'est fou comme le titre français peut faire perdre toute sa connation "rose" au titre original, et même, le rendre passablement plus dramatique et sérieux.
En fait , rien à voir avec un roman rose, "scientific romance" est une expression désuète en anglais pour désigner la science-fiction. Cela proviendrait de la fin de l'ère victorienne où les "novels" (romans) étaient appelés "romances", d'où "scientific romance" pour les romans SF.
Les romans de H.G. Wells en particulier, mais même ceux de Jules Verne, la notion s'étendant aux autres pays, étaient considérés comme des "scientific romances".


Je dois dire qu'avant qu'on ne m'en parle, je ne savais pas bien à quoi m'attendre. J'avais lu, entre autres commentaires en parcourant le net, "roman d'aventures, récit de voyage, questionnement "écologique", méditation scientifique et philosophique, réflexion sur la religion et le temps, le livre de Ronald Wright embrasse de multiples genres." (extrait de http://www.evene.fr/ )

Du palpitant et de la réflexion en perspective!

En quelques mots, pour en dévoiler le moins possible, David Lambert, résidant à Londres, se retrouve, à l'aube de l'an 2000, propulsé dans le futur, très exactement 500 ans plus tard...


J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a exploité la machine à explorer le temps de H.G. Wells, vraiment originale cette partie-là du récit. Le fait que le narrateur ait des connaissances en archéologie est également très appréciable car du coup il aborde ce qu'il voit avec une méthodologie qui apporte beaucoup de crédibilité à ses commentaires sur ce monde futuriste.
Comme on s'y attend, ses découvertes sont alarmistes, réchauffement de la planète, extinction d'espèces, et j'en passe, tout cela sont déjà des faits (malheureusement), et plutôt que d'avancer dans le temps pour se rendre compte des dégâts induits par la folie des hommes, on serait tenter de revenir en arrière pour éviter ce drame inéluctable.
Pas de surprises donc quant à l'avenir imaginé par l'auteur, n'empêche ça fout les boules pour dire les choses clairement - surtout que l'auteur a vraiment l'art de la description et qu'on s'imagine trop bien, au travers de sa plume, ce monde que les écologistes tentent désespérement de prévenir.


Mais ce que j'ai trouvé particulièrement ingénieux ici, c'est la façon dont l'auteur nous amène à découvrir comment l'histoire de l'humanité a évolué. En effet, notre narrateur en est réduit à mener une véritable enquête qui nous tient en haleine tout le long et on se retrouve à sa place à essayer de déduire de ses trouvailles ce qui a pu se passer.
Sur l'évolution des civilisations en elle-même je n'ai pas été très convaincue, mais sur la façon dont il nous fait découvrir ce qui s'est passé, j'ai trouvé ça vraiment bien amené.


Intrigue palpitante qui suscite des réflexions vraiment intéressantes et éveille les consciences, mais beeeeaucoup trop de longueurs pour moi, notamment dans les descriptions des paysages, et surtout (surtout!), dans l'aspect romance impliquant le narrateur, Anita et Bird - surtout Anita - trooooop loooong - toooo much - il y avait même des fois où je pensais avoir un peu de répit, et puis il arrive à un endroit et je me dis, ah non ah non il ne va pas en profiter pour se faire sa crise de nostalgie "te souviens-tu Anita, quand nous tralala...", eeeeet siiiiiiiii!, il en profite, le bougre!! Ca, ça a été particulièrement pénible pour moi surtout que c'est relativement constant ses réminiscences du passé dont je me fichais un peu.
"Scientific romance", rien à voir avec la romance je disais plus haut... M'est d'avis quand même que l'auteur a joué sur ce "double-entendre" comme diraient nos amis anglais.


Lecture laborieuse vis-à-vis de cet aspect-là du roman, surtout à partir du moment où il débarque à Londres en 2500, jusqu'à ce qu'on arrive en Ecosse au 2/3 du livre. Par ailleurs, le personnage n'est pas des plus attachants, on s'ennuie à ses côtés, trop grave, trop nostalgique, trop érudit, quasi pas d'humour, torturé par son passé qui revient toujours à la charge alors que je m'intéressais plus à son présent dans le futur (...) - bien contente de n'avoir pas été sa compagnonne de voyage. :)


Appréciation mitigée donc pour ma part, mais vous pouvez également vous fier au commentaire très enthousiaste de Sandrine (n°7 dans le flot des échanges, pour se repérer lol), et sûrement d'autres sur la toile.



L'auteur
Né en Angleterre, où il a grandi, Ronald Wright vit aujourd'hui en Colombie-Britannique. Chronique des jours à venir a été lauréat en 1998 du prix David-Higham, et élu Livre de l'année par le Sunday Times et le New York Times.
Ronald Wright est également réputé pour ses livres de voyage. Son œuvre est traduite dans plusieurs langues. Chez Actes Sud a déjà paru La Sagaie d'Henderson (2004).



A noter que l'auteur s'est appuyé pour son travail de recherche sur (entre autres, bien sûr) Le Dernier Homme de Mary Shelley (la mère de Frankenstein), roman d'anticipation qu'il a trouvé particulièrement intéressant et qui ma foi m'intrigue car il a été publié en 1824 et l'histoire se situe en 2100 par là. Très curieuse de savoir comment on voyait l'avenir du monde au début du XIXè siècle!!

Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans SCI-FI - FANTASY - ANTICIPATION
commenter cet article

commentaires

Sandrine Andrieux 07/12/2008 18:49

hou hou me revoilou! Tu es la première à qui je viens rendre visite car j'avais hâte d'avoir ton avis. Bon il ne t'a pas plu autant que moi (je te rejoins ceci dit sur les longueurs). Bon voilà je viendrais un peu plus tard voir tes autres news en détail. biz biz

A_girl_from_earth 07/12/2008 21:23


Ah! Ben il était temps que tu refasses surface, tu commençais à manquer dans le coin!  

Oui, ces longueurs étaient un peu pesantes pour moi et c'est vraiment dommage que l'auteur ait choisi un narrateur aussi torturé je trouve, sans ça, ça aurait pu être un roman vraiment
palpitant de bout en bout.

Bon retour sur la blogosphère et à bientôt! Bizzz


LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier