Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 00:30




LA SOMBRA DEL PARAJO LIRA

( L'OMBRE DE L'OISEAU LYRE )


Quatrième de couv':
"Qui est réellement Adénar ? Le prince qu'il prétend être, ou un pauvre fou aux souvenirs troublés ? Sa quête aventureuse va le conduire à rencontrer un milliardaire de quatorze ans et autres personnages extravagants, et à pénétrer les mystères du vieux palais Turpestis, jusqu'à découvrir le secret de la cité de Floria...

Dans ce roman envoûtant, où les fées croisent des psychiatres, où les mages rencontrent des fonctionnaires kafkaïens, où les alchimistes fréquentent des clubs anglais, Andrés Ibañez mêle l'univers des contes au récit fantastique et à la science-fiction, pour rendre un magnifique hommage à la littérature et au merveilleux."



L'auteur
Né à Madrid en 1960, Andrés Ibañez a étudié la littérature espagnole et la musique à Madrid. Pianiste de jazz, il a longtemps vécu à New York et a publié plusieurs romans salués par la critique, dont Le Monde selon Varick (Au diable vauvert).




Un livre découvert par hasard à la bib' et dont la quatrième de couv' m'a beaucoup intriguée: "roman envoûtant", "mêle l'univers des contes au récit fantastique et à la science-fiction". Aha! Un coup d'oeil sur le nom de l'auteur, inconnu au bataillon, mais espagnol. Aha! Un espagnol qui s'adonne au fantastique et à la SF? Il ne m'en fallait pas plus pour embarquer le roman, curieuse de savoir ce qu'il recèle.

Hé bien, je ne suis pas déçue de mon choix. L'auteur a effectivement habilement tissé son récit en imbriquant de façon ingénieuse l'univers des contes, de la fantasy et de la science-fiction, et une fois plongée dedans, il m'a été difficile de ressortir mon nez de là avant d'avoir le fin mot de l'histoire. L'intrigue est véritablement palpitante et on se demande tout le long ce qui se trame exactement.

J'ai beaucoup aimé l'imagination de l'auteur dans la partie "Conte", notamment au niveau de l'utilisation de la mémoire en remplacement des livres (vraiment épatant cette idée!!). Il soulève par ailleurs, tout le long de son récit, des questions philosophiques très intéressantes, le tout dans un style très sobre, qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler celui des contes pour enfants.


Mes petits bémols : le style justement, trop ordinaire pour un récit de cet envergure à mon sens, un style un rien conventionnel, les descriptions des paysages imaginaires, toujours ce côté un peu conventionnel, ça fait l'effet d'une parodie sans qu'on sache vraiment si c'est intentionel de la part de l'auteur ou non...

Par ailleurs, autant j'appréciais vraiment l'imagination de l'auteur dans son invention de nouveaux mondes, en particulier dans la partie "Conte", autant par moment je trouvais que la frontière se brouillait entre ces mondes et notre monde à nous, et c'est un peu dérangeant car même si la planète Demonia est plus ou moins clairement une métaphore de notre planète Terre (il parle de Columbia, on devine que c'est l'Amérique, du dorophone pour le téléphone, etc - presque tout est calqué sur notre monde mais avec des appellations différentes, à peine voilées), le fait d'intégrer des notions purement terriennes sur cette planète imaginaire (il mentionne clairement le Christ, l'Europe, le Moyen-Age) décrébilise complètement l'histoire de cette planète où il n'est fait nulle part mention de son rapport plus ou moins proche avec la Terre dans son évolution, la planète Terre étant de toute façon inexistente dans cet univers fictif...

J'ai bien aimé le dénouement en revanche, tout se tient avec une logique presque implacable, j'ai été bluffée par l'histoire des insectes, entre autres. Comme je disais plus haut, l'auteur a bien tissé sa trame et c'est très appréciable, quoique l'on reste quand même avec un grand point d'interrogation sur plusieurs aspects de l'histoire, et même si la fin est satisfaisante (le livre pourrait effectivement s'arrêter là), on reste quand même un peu sur notre faim.

...

Enfin, je réalise en relisant mes bémols, que je m'arrête sur des détails et me perds dans des questions sur la crédibilité de l'histoire, alors que justement, ce livre est tout simplement un conte fantastique et ne se laissera apprécier que comme tel (mais où est donc passé mon âme d'enfant??). Quant à la fin, justement, fidèle à la tradition des contes, elle laisse libre cours au rêve et à l'imagination du lecteur.

Une petite réflexion que je me suis faite en lisant ce roman, c'est que je le verrais bien adapté en dessin animé par les studios Ghibli. L'histoire a cette magie particulière, cette richesse dans l'imaginaire et les thèmes abordés, des contes fantastiques qu'ils savent si bien animer.

Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans SCI-FI - FANTASY - ANTICIPATION
commenter cet article

commentaires

Daniel Fattore 15/06/2008 08:38

A noter donc, quelque part dans les arcanes de ma mémoire; merci pour le tuyau!

A_girl_from_earth 15/06/2008 21:06


Juste pour souligner que ce n'est pas vraiment un livre que je recommanderais à tous car c'est le genre de roman qu'on peut aussi bien aimer que détester je pense. Je cherche d'ailleurs
des commentaires d'autres lecteurs pour voir ce qu'on en dit.
Pour moi ce n'est pas un coup de coeur, rapport aux bémols, mais j'ai quand même bien aimé dans l'ensemble, et l'auteur a bien du mérite pour cet exercice du mélange des genres je trouve.


Karine 15/06/2008 02:22

Ce livre fait partie de mon challenge ABC 2008... aucune idée d'où j'avais été pêcher ce titre car je n'ai jamais vu ce livre en librairie dans mon coin de pays!!!  Mais si tu as quand même aimé, je vais tenter de mettre la main dessus.  Ça soulage d'avoir un avis positif!!

LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier