Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 20:02



I AM LEGEND
 
( JE SUIS UNE LEGENDE )
 
 
Quatrième de couverture
"Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l'abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil... Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu'aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme.
Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l'ultime survivant d'une espèce désormais légendaire. "

L'auteur vu par l'éditeur
"Né en 1926, Richard Matheson a débuté une carrière de journaliste avant de se tourner vers l'écriture. Il a acquis sa renommée dans le monde de la science-fiction grâce à deux romans devenus des classiques du genre : Je suis une légende et L'homme qui rétrécit, tous deux adaptés au cinéma. "


 
 
J'ai lu ce livre par curiosité suite à sa dernière adaptation au cinéma avec Will Smith en personnage principal et à cause de critiques sévères concernant cette adaptation qui n'aurait quasi rien à voir avec l'histoire originale, et après avoir terminé le roman, que j'ai vraiment trouvé très bien fait, je dois dire que je partage la déception de ces lecteurs qui ont vu le film.
 
Déja, l'histoire originale se déroule dans les années 70 (et a été écrite en 1954) et non dans les années 2010 qui font la part belle à la technologie de pointe que l'auteur n'a certainement pas connue. Alors, après réflexion, je me dis qu'il est vrai que le spectateur d'aujourd'hui ne ressentirait pas bien la thématique du futur si on l'envoie 40 ans en arrière, mais du coup ça change beaucoup de choses dans la conception même du personnage principal, Robert Neville, qui dans le film, est un lieutenant colonel, transformé en brillant scientifique, qui a un laboratoire où faire toutes ses expériences à l'aide d'un superbe ordinateur, qui, pour se détendre a des DVDs, etc... C'est vrai qu'ainsi équipé, on se sent moins seul en étant le dernier homme sur Terre, alors que le Robert Neville du livre est vraiment désemparé avec 3 fois rien, aucune connaissance médicale véritable, il s'ennuie vraiment, il passe ses journées à véritablement essayer de survivre en partant à la chasse au vampire, on ressent véritablement sa solitude et son désespoir, bref, c'est une toute autre approche.
 
Enfin, une deuxième chose et ce sera la dernière, la thématique du livre autour du vampire est particulièrement riche et élaborée, très intéressante et totalement inexploitée dans le film qui en fait un espèce d'alien-zombie qui rugit (dans le livre c'est un être humain à part entière, qui parle, souffre, etc, sauf qu'il est atteint de ce virus du vampire) sans expliquer vraiment comment l'humanité en est arrivé là. Du coup, le concept de "légende" dans le film passe totalement à l'as, et pire, est interprété totalement différemment, alors qu'il a une signification hautement importante et qui donne tout son sens à l'histoire dans le livre. Le film a donc pris une direction complètement autre, en créant même une fin complètement autre, mais qui n'a aucun sens quand on a lu le livre.
 
Ah oui... dernière chose encore... l'histoire du chien... je préfère nettement la version du livre.  Et puis les vampires du roman sont 1000 fois plus intéressants que ces hybrides de monstre dans le film.
 
Voilà... donc le livre est à vraiment à découvrir, en particulier si on croit en connaître l'histoire rien qu'en ayant vu le film. J'ai trouvé l'approche du thème autour du vampire particulièrement original, c'est ce que j'appellerais du fantastique réaliste, c'est une histoire qui pourrait arriver, même si ça reste une fiction, Robert Neville est un homme lambda ordinaire qui n'a rien du héros de film, bref tout ça pour dire, le film est peut-être bien en tant que film d'action, mais il n'aurait jamais dû porter le titre de ce roman (même si c'est une adaptation), tellement il en est loin.


(commenté le 12/02/2008)

Partager cet article

Repost 0
Published by A_girl_from_earth - dans SCI-FI - FANTASY - ANTICIPATION
commenter cet article

commentaires

Séverine 01/09/2010 10:42



J'ai vu le film et j'avais beaucoup aimé (même si j'avais eu un peu les jetons à cause des "méchants zombis"...)



A_girl_from_earth 01/09/2010 22:50



Peut-être que si j'avais vu le film en premier, j'aurais eu une autre approche... En tout cas, le livre est à lire ab-so-lu-ment!



Bruno19 25/05/2009 00:27

BonjourOui j'avais lu ce livre il y a bien des années (dans les années 80, j'étais déjà dans le futuer par rapport à celui envisagé par l'auteur) et il m'avait vraiment séduit.Effectivement les vampires y étaient décrits comme des etres véritables et non des zombis féroces. Et surtout la fin, la conclusion du livre m'est resté en mémoire, illustrant selon moi que chacun a sa propre vision des monstres. Pour Neville, les vampires sont des monstres qu'il lui faut détruire. Et pour les vampires, Neville, cet humain dément qui les traque pour les exterminer, c'est lui le fou, l'anomalie dans leur société. Une "légende urbaine" comme on dit pour qualifier ces monstres peuplant des histoires d'horreur qui se racontent ici ou là sans que l'on sache si elles sont vraies.Oui, c'était pour moi le vrai message du livre: ne pas croire que notre vision du monde est forcément la seule et la bonne. Tout est question de perspective, de cadre de référence.Malheureusement le cinéma US n'est pas très amateur de philosophie. Mieux vaux quelques rafales de M16.. Déjà, j'ai eu l'occasion de voir la premiere adaptation avec charlton Heston dans le role titre, une adaptation des années 70 assez proche de la derniere avec Will Smith. Tout aussi décevante (si ce n'est que l'homme découvre le remède et meurt, devenant la légende: celui qui a trouvé de quoi sauver l'humanité)Un excellent livre donc, encore actuel dans ses idées.

A_girl_from_earth 25/05/2009 13:49


Bonjour,
J'aime beaucoup ta vision du livre que je partage. C'est un court roman dont on réalise la richesse thématique à mesure qu'on médite dessus, c'est en cela aussi que c'est une grande réussite à mon
sens. L'homme a toujours eu peur de l'autre, celui qui ne lui ressemble pas, qui ne correspond pas à sa norme, l'inconnu qu'il ne cherche pas à connaître ni comprendre, jusqu'à inventer des mythes
plus ou moins terrorisants pour légitimer sa peur, et justifier l'exclusion, voire l'élimination de cet autre. C'est ce qui explique aussi que ça ne va pas bien sur notre planète d'une communauté à
l'autre...
Enfin là j'élargis le propos mais ce qui m'a marquée ici, c'est cette notion de "légende" appliquée à l'homme parce qu'il est le dernier de son espèce, bientôt plus qu'un vague souvenir dans les
mémoires, dont on doutera même de l'existence, alors que de tout temps, c'est les vampires qui étaient légendaires. J'ai beaucoup aimé cette vision inversée des choses qui illustre ce que tu dis
sur le fait que tout est question de perspective.
Je vais bientôt lire Le dernier de son espèce d'Andreas Eschbach, je me demande si les thématiques se rejoindront.


Laxenia 10/11/2008 12:54

Je suis en train de le lire, j'aime bien ton commentaire. J'essaierai sans doute d'écrire ce que j'en pense très prochainement.

A_girl_from_earth 10/11/2008 18:36



J'espère que tu en rédigeras un commentaire. Les avis sur ce livre-là m'intéressent tout particulièrement, étant donné qu'il m'a révélé un auteur que j'apprécie maintenant énormément,
et que vraiment je suis pour la mise en avant du livre par rapport au film.



LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier