Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 22:50



L'EMPREINTE DE L'ANGE
 
( THE MARK OF THE ANGEL )
 
 
Quatrième de couverture
"Nous sommes à Paris, à la fin des années cinquante. Saffie, l'énigmatique et belle Allemande aux yeux vert d'eau, devient l'épouse du grand flûtiste Raphaël Lepage, profondément épris dès le premier regard. Mariée, puis mère, Saffie ne change pas : rien ne semble pouvoir illuminer son visage fermé et triste, éclairer des yeux qui en ont trop vu - qui ont tout vu. Rien, sauf l'amour fou qui l'embrase le jour où elle remontre le luthier de Raphaël, un juif hongrois nommé András.
Ecartelé entre son histoire et sa passion inattendue pour cette Allemande, il tente d'apprendre - et de lui apprendre - à vivre avec leur passé.
 
Cette bouleversante histoire d'amour et de musique, qui évoque la mémoire, les espérances et les crimes de notre temps, a été couronnée par le grand prix des Lectrices de Elle 1999."

 
Sur l'auteur :
"Nancy Huston, née en 1953 à Calgary en Alberta (Canada), est une écrivaine canadienne, d'expression anglaise et française, vivant à Paris (France) depuis les années 1970."

 
 
Roman lu complètement par hasard et dont le style m'a tout de suite convaincu, envoûté même, dès les premières pages. Auteur dont j'avais déjà entendu parler mais qui ne me parlait pas plus que ça, l'assimilant à l'époque à toute cette flopée de bons auteurs anglophones et étant plutôt à la recherche de nouveautés.
 
Hé bien j'ai bien fait de m'arrêter sur celui-là! J'adhère complètement à sa façon d'écrire, des phrases simples, parsemées d'ironie, qui rendent la lecture toute à la fois agréable et palpitante. Elle prend l'auteur à témoin, le rendant acteur dans le roman. Et puis son style est d'une sobriété, d'une légèreté et d'une fluidité vraiment remarquable. Un petit côté Philippe Claudel dans le plaisir ressenti, même si c'est loin d'être comparable.
 
Concernant l'histoire en elle-même, le début m'a vraiment enchanté, jusqu'au milieu aussi.  Mon intérêt a commencé à fléchir véritablement lorsqu'on arrive vers les 3/4 du livre, au summum de l'histoire d'amour, trop improbable pour moi peut-être, trop histoire d'amour de roman lol - attention, rien à voir avec l'harlequinesque, son style la maintient bien plus haut - quoique on le frôle toujours malheureusement dans ces situations.
Sinon tout le contexte autour, la France d'après-guerre (la 2è), la guerre d'Algérie, les années 50s-60s, est habilement amené et décortiqué, sans pourtant que l'auteur n'en fasse le sujet principal apparant. Elle fait en particulier des parallèles intéressants entre la façon dont les juifs étaient maltraités pendant la 2nde guerre mondiale, et comment les Algériens étaient maltraités pendant la guerre d'Algérie. Du coup c'est très instructif et très intéressant. On apprend énormément sur cette époque, de façon plus ou moins détournée. J'ai trouvé ça très adroit de la part de l'auteur. C'est d'ailleurs à travers ces faits historiques qu'on retrouve son côté cynique et ça j'ai beaucoup apprécié.
 
Très bon roman que je recommanderai dans l'ensemble, même si mon avis est mitigé par le dernier quart du livre. J'en relirai très certainement d'autres de cet auteur.


(commenté le 30/07/2007)
Partager cet article
Repost0

commentaires

Violette 15/09/2009 15:20

Bonjour, je vous recommande Prodige, du même auteur, très agréable à lire. Belle écriture ! (voir le billet sur mon blog)

A_girl_from_earth 15/09/2009 23:51


Bonsoir,
Merci pour votre recommandation. J'en prends note. J'aime beaucoup le style de Nancy Huston.
A bientôt!


LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier