Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 13:32

kite.jpg

 

THE KITE RUNNER
 
( LES CERFS-VOLANTS DE KABOUL )
 
 
Présentation de l'éditeur
"De Kaboul à San Francisco, des années 70 à nos jours, une déchirante histoire d'amitié et de trahison, avec, en arrière-plan, la chronique tourmentée d'un pays dévasté : l'Afghanistan. Bien que frères de lait, Amir et Hassan ont grandi dans des mondes différents : le premier est le fils d'un riche commerçant, le second est le fils de leur serviteur. Inséparables, liés par une même passion, les deux garçons se vouent une amitié indéfectible. Mais ce lien va se briser à jamais. Alors que sous ses yeux Hassan subit une véritable ignominie, Amir reste pétrifié. Peur ? Lâcheté ? Honte ? Pris dans une terrible confusion des sentiments, il n'esquissera pas un geste pour sauver son ami. Eté 2001. Réfugié depuis plusieurs années aux Etats-Unis, Amir reçoit un appel du Pakistan. Il existe un moyen de te racheter, lui annonce une voix au téléphone. Mais ce moyen passe par une plongée au cœur de l'Afghanistan des talibans... et de son propre passé.
"
 
Une histoire profondément touchante et particulièrement éprouvante, à laquelle je ne m'attendais pas du tout en ouvrant les premières pages.
 
Avec l'Afghanistan et les épreuves subies par ses habitants en toile de fond, ce roman est très instructif sur l'histoire d'une civilistation meurtrie et déchirée par des occupations successives des années 70s à nos jours. Et c'est avec beaucoup de justesse et de sobriété dans les mots que l'auteur nous raconte le terrible dilemne devant lequel le narrateur, marqué à vie par un événement lors de ses 12 ans, se retrouve confronté.
C'est Caïn et Abel revisité, à travers les thèmes de l'amitié, la fratrie, l'amour filial, la culpabilité, la rédemption. C'est un monde aberrant dans lequel il semble n'y avoir aucun espoir et sur lequel le sort semble s'être acharné. C'est le drame de la nature humaine exposée dans tout ce qu'elle a de misérable et pitoyable.
 
Un livre qui ne laisse pas indifférent mais qu'on ne peut résumer par "j'ai aimé/je n'ai pas aimé". Fort en émotion, très clairement, et éprouvant, comme je disais au début.


(commenté le 10/10/2005)
Partager cet article
Repost0

commentaires

LECTURES EN COURS

                    ooops.jpg 

Recherche

ET POURQUOI PAS ?

 Lubie littérature grecque  Challenge Contes

 challenge-iles.jpg  Lire-sous-la-contrainte.jpg

Le Grenier